La question de l'immigration en Allemagne et en Australie

Tous les jours, le club des correspondants décrit comment un même fait d'actualité s'illustre dans deux pays.
Article rédigé par France Info - Sébastien Baer et Grégory Plesse
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 6 min
Un panneau indiquant l'entrée en Allemagne au niveau de Kehl, le 10 février 2022. Photo d'illustration. (JEAN-MARC LOOS / MAXPPP)

La Première ministre, Élisabeth Borne, va présenter mercredi 26 avril la feuille de route des "cent jours" lancés le 17 avril par le chef de l'État. Sur le volet immigration, Emmanuel  Macron a prôné, dans un entretien au Parisien, "un seul texte" pour "durcir nos règles" en matière d'expulsion tout en améliorant l'intégration pour lutter notamment contre le manque de main d'œuvre.

En Allemagne, où la pénurie de main-d’œuvre atteint un niveau record, le pays ouvre grand ses portes aux étrangers car le manque de personnel pose des problèmes de plus en plus importants. En Australie, l’identité nationale est de plus en plus "cosmopolite" et apparemment soutenue par les habitants. Selon la Fondation Scanlon, 78% des Australiens estiment que l’immigration rend le pays plus fort.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.