Éducation : si le Canada possède l'un des meilleurs systèmes éducatifs au monde, l'illettrisme progresse en Afrique du Sud

Alors que la France a chuté à la 23e place du classement PISA, les élèves canadiens signent de très bons résultats. Du côté de l'Afrique du Sud, le taux de réussite à l'équivalent du BAC est excellent, mais il cache un illettrisme de plus en plus important.
Article rédigé par France Info - Justine Leblond ; Romain Chanson
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 5 min
Le Canada possède l'un des meilleurs systèmes éducatifs au monde alors que l'Afrique du Sud souffre d'illettrisme. (photo d'illustration) (GODONG / STONE RF)

Selon l'enquête PISA, publiée en décembre 2023, le système éducatif canadien fait partie des cinq meilleurs au monde, grâce aux bons résultats aux tests, de sciences, de mathématiques et de lecture, passés par les jeunes Canadiens de 15 ans.

En Afrique du Sud, 83% des élèves ont réussi l'examen "MATRIC", l'équivalent du BAC dans le pays. C'est un record et ça fait dire au président Cyril Ramaphosa que le pays a fait d'énormes progrès depuis l'avènement de la démocratie en 1994.

Le Québec en tête des provinces

Il est difficile de parler de système éducatif canadien, car en réalité, chaque province a son propre fonctionnement et sa propre formation des enseignants. Il y a quand même des similarités entre les dix provinces, remarque Stéphane Cyr, professeur en mathématiques de l'Université du Québec de Montréal. "Évidemment, le niveau socio-économique joue. Il y a des provinces plus riches que d'autres, mais on a une redistribution de la richesse dans les systèmes éducatifs qui est probablement assez importante dans toutes les provinces."

Le Québec est la province canadienne qui s'en sort le mieux avec son système éducatif puisqu'il se classe à la sixième place au monde, au test PISA.

"Ce qui m'a surtout frappé, c'est ce qu'ils appellent la résilience, c'est-à-dire la capacité qu'ont des élèves provenant de milieux socio-économiques plus faibles à obtenir des meilleurs résultats que la moyenne des pays de l'OCDE."

Stéphane Cyr, professeur en mathématiques

à franceinfo

"On a, je pense, une uniformité dans la qualité globale de notre système éducatif à tous les niveaux socio-économiques", conclut Stéphane Cyr.

Cependant, pour garder son bon niveau, le Canada va devoir relever un défi qui touche aussi la France en ce moment, celui du manque d'attractivité envers la profession. De moins en moins d'étudiants s'orientent vers une carrière de professeur. Sur le long terme, cela pourrait avoir des conséquences sur les conditions d'enseignements.

En Afrique du Sud, des résultats en trompe-l’œil

Malgré les félicitations, le taux d'illettrisme en Afrique du Sud est inquiétant, à tel point que certains le décrivent comme une véritable bombe à retardement. Huit enfants sur dix ont du mal à lire à l'âge de 10 ans. "Le pays recule, c'est une crise" s'alarme le média en ligne GroundUp (lien en anglais). La fermeture des écoles pendant la pandémie de Covid-19 a certainement eu un impact négatif, mais la ministre de l'Éducation souligne aussi que le pays fait face à des problèmes historiques de pauvreté, d'inégalité et d'infrastructures inadaptées.

Dans certaines régions du pays, les écoles sont, en effet, peu hospitalières, notamment dans la province rurale du Cap Oriental. Anda Dilaza et Sive Mredlane, deux jeunes femmes de la région, pointent le manque d'investissement dans l'éducation, comme l'une des fautes de l'ANC, le parti au pouvoir. "Ce n'est pas possible d'avoir encore des toilettes à l'extérieur d'une école, explique Anda. Si l'ANC dépouille le système éducatif et détourne l'argent, il va laisser les gens dans le dénuement."

"Dans certaines parties du Cap Oriental, les enfants n'ont pas de classe appropriée pour suivre des cours, parfois, on leur fait l'école sous un arbre, quand bien même il pleut, détaille Sive Mredlane.

"Il n'y a pas de routes, pas de ponts et dans les endroits reculés, les enfants doivent traverser la rivière à la nage pour se rendre à l'école."

Sive Mredlane, une habitante du Cap oriental

à franceinfo

Dans cette province rurale, 27% des élèves ne vont pas au bout de leurs études secondaires. Le journaliste Sud-africain a d'ailleurs qualifié le système éducatif comme le pire échec de l'ANC, au pouvoir depuis 30 ans.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.