Présidentielle 2022 : LREM recrute, notamment au gouvernement

écouter (3min)

La campagne présidentielle s’organise dans les différents états-majors. Y compris à La République en Marche : même si le parti n’a pas officiellement de candidat, les équipes recrutent à tour de bras.

Article rédigé par
Jean-Rémi Baudot - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Stanislas Guerini, délégué général de LREM, avec le Premier ministre Jean Castex et le président de l'Assemblée nationale Richard Ferrand, à Avignon (Vaucluse) le 3 octobre 2021 (NICOLAS TUCAT / AFP)

Sur la seule journée du lundi 3 janvier, selon nos informations, une dizaine de nouveaux salariés ont rejoint le QG de campagne de La République En Marche. Des équipes censées tout préparer pour le jour où Emmanuel Macron sera candidat. Un secret de polichinelle qui fait doucement rire ces nouvelles recrues, mais d’ici à l’annonce officielle, elles ont du pain sur la planche : il faut mobiliser les soutiens, les élus, pré-réserver des salles ou encore organiser les ripostes de communication, même si le président n’est pas encore dans l’arène. Bref, comme le résume sobrement un conseiller : "une campagne, ça se prépare"

Parmi ces recrues, il y a des anciens de la campagne de 2017, des profils dans la logistique, la communication, les relations avec les élus dans la gestion de projets… Beaucoup sont issues du gouvernement : dans les récents recrutements, on retrouve par exemple l’ancien chef de cabinet du ministre des Outre-mer Sébastien Lecornu, arrivé hier ; l'ancien chef de cabinet de Jean-Baptiste Djebbari aux Transports ; l'ancien chef de cabinet adjoint d’Amélie de Montchalin à la Fonction publique.  

Ces hauts fonctionnaires, recrutés pour leur dévouement et leur efficacité, ont quitté des postes parfois prestigieux pour rejoindre la future campagne. Mais tout ces nouveaux venus ne vont pas travailler au sein de LREM : pour des raisons légales, pour valider les comptes de campagne, il faut cloisonner. Ces recrutements sont donc indépendants du parti, et la plupart des contrats s’arrêtent au 24 avril prochain, date du second tour.

Un bâtiment, deux entrées

Tout est prévu pour séparer la campagne électorale du parti. Avec même une petite astuce immobilière : le nouveau siège de LREM, 2 800 m2 dans le 8e arrondissement de Paris, est un bâtiment en angle qui comporte deux entrées. La première se situe rue du Rocher, pour La République En Marche, et une autre rue d’Edimbourg, où travaillent les équipes de campagne. C’est là que sont domiciliées les associations de soutien à la réélection d’Emmanuel Macron. Un bâtiment, deux entrées : c’est le retour du "En même temps" !  

Sur la date de candidature officielle d'Emmanuel Macron, rien de précis à ce stade. Mais on notera cette confidence ce week-end d’un ministre très proche du chef de l'État, qui mise sur une déclaration début février : "Il va laisser passer janvier et la vague Omicron", a-t-il glissé. Mais tout cela n’est que spéculation : officiellement, il n’y a pas de campagne prévue pour Emmanuel Macron.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.