Présidentielle 2022 : à quoi va ressembler le meeting "immersif et olfactif" de Jean-Luc Mélenchon ?

écouter (3min)

Le candidat Insoumis promet à ses partisans un meeting aux allures d’exposition d’art contemporain.

Article rédigé par
Neïla Latrous - franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Jean-Luc Mélenchon en meeting, en novembre 2021. (OLIVIER LEJEUNE / MAXPPP)

Jean-Luc Mélenchon tient dimanche 16 janvier à Nantes un meeting qu'il promet "immersif et olfactif". L'installation aura pris quatre jours, pour permettre aux 3 000 inscrits au meeting de Nantes de profiter d'une pleine expérience immersive. Installés au milieu d’un immense cube au Parc des Expositions à Nantes, les partisans de Jean-Luc Mélenchon seront entourés d'écrans à 360°, avec sur chacun, des images projetées pour naviguer dans différents univers.

Le rendez-vous se veut être un croisement entre expérience sensorielle et balade politique, avec Jean-Luc Mélenchon dans le rôle du narrateur. “Il y aura un son particulier, qui arrivera de partout” promet l’équipe du candidat. “Tous les sens seront en alerte”, explique aussi le directeur de campagne, puisque “des parfums seront diffusés” pour solliciter l’odorat. Avec un handicap : tout le monde sera masqué, avec des FFP2, des masques haute filtration, distribués à l’entrée.

Loin du gadget, cette réunion se veut, si tout fonctionne, comme un modèle de “forme au service du fond” puisque le discours du candidat tournera autour de l’innovation : les nouveaux enjeux de l’espace, de la mer, la révolution numérique… Sur la forme, l'ambition est bien de "provoquer de l'attention", pour reprendre les mots d'un proche, en ce décisif mois de janvier, souvent synonyme de tournant de campagne

Après les hologrammes de 2017, l'équipe de Jean-Luc Mélenchon est très fière de casser les codes une fois de plus, avec cette première : l’utilisation de l’immersion en politique, technique plus souvent vue dans le monde de la culture et du spectacle.

Y aura-t-il d'autres meetings sur le même format ? "Pas forcément parce que c’est beaucoup de temps de préparation, et c’est assez contraignant pour les équipes”, explique un membre du premier cercle.

Ce meeting de Nantes, c’est quatre jours d’installation entre jeudi et dimanche. Et avant cela, un mois de travail pour fabriquer les décors. Sur le fond, c’est aussi un format moins souple pour Jean-Luc Mélenchon, habitué des envolées lyriques et des improvisations dans ses discours. Là tout sera calibré, minuté. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.