Présidentielle 2022 : janvier, un mois décisif pour les candidats

écouter

Mois des stratégies et des parrainages, janvier reste celui de tous les dangers dans la course à la présidentielle. À gauche comme à droite, la "bataille de janvier" a bel et bien lieu. Avec toujours l'attente d'une candidature officielle d'Emmanuel Macron.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Jean-Luc Mélenchon, Anne Hidalgo, Yannick Jadot et Christiane Taubira. (ANDREA SAVORANI NERI/NURPHOTO VIA AFP - THOMAS SAMSON/AFP - MAGALI COHEN-HANS LUCAS VIA AFP - IDRISS BIGOU-GILLES HANS LUCAS VIA AFP)

À trois mois du premier tour de l'élection présidentielle, bien malin qui peut dire qui sera vraiment candidat. Tout l'enjeu du mois de janvier à gauche… c'est de savoir qui va y survivre ? Certains l'appellent "la bataille de janvier", ça donne le ton. En l'occurrence, il s'agit de Christian Paul, l'un des tous proches de Christiane Taubira, dont la candidature rajoute de la confusion dans un paysage déjà bien désordonné.

Il y a eu la primaire écologiste remportée par Yannick Jadot, le PS a désigné de son côté Anne Hidalgo. Le mois dernier, la maire de Paris a surpris tout le monde en appelant les candidats de la gauche à participer à la primaire populaire, pour se départager. Ça a fait flop. Et depuis, un nouveau personnage s'invite dans l'histoire : Christiane Taubira. Sauf que le feuilleton commence sérieusement à gonfler les différents candidats. C'est notamment le cas chez les écologistes et Yannick Jadot.

Mais la "bataille de janvier" a bien lieu aussi à droite, entre Marine Le Pen et Eric Zemmour. La candidate du Rassemblement national s'en prend à son rival d'extrême droite, qu'elle accuse de favoriser, par sa candidature, la candidate LR Valérie Pécresse. Enfin, le président de la République n'a toujours pas annoncé sa candidature, mais pourrait le faire à la fin du mois, ou bien en février.

D'autres campagnes se sont jouées en janvier

Dans cet épisode également, retour dans les archives avec la fulgurante remontée de Jacques Chirac en 1995 face à Edouard Balladur, mais aussi sur les grands événements qui ont marqué les campagnes présidentielles précédentes, de l'affaire Pénélope Fillon en 2017 qui fera dérailler la campagne du candidat à droite, à la petite phrase de François Hollande en meeting au Bourget en janvier 2012.

Retrouvez "Élysée, la bataille" également sur l'application Radio France, et d'autres applications de podcast comme Spotify, Deezer ou Apple podcasts.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.