Le brief politique, France info

Les Républicains soupçonnent Emmanuel Macron de préparer un coup de Trafalgar pour les régionales

C'est un texte adopté mercredi en Conseil des ministres, qui arrive la semaine prochaine à l’Assemblée nationale, qui a tout déclenché.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Emmanuel Macron, le 14 septembre 2020.
Emmanuel Macron, le 14 septembre 2020. (CHARLES PLATIAU / POOL)

Ce projet de loi prévoit de prolonger les pouvoirs exceptionnels donnés à l’État en raison de la crise sanitaire, pouvoirs qui lui permettent par exemple de limiter les rassemblements et les déplacements. Et compte-tenu de la reprise de l’épidémie de coronavirus, le gouvernement veut disposer de ces pouvoirs plus longtemps, jusqu'au 1er avril 2021. Et ça, cela fait tiquer la droite. Parce qu’en théorie, une élection est prévue avant cette date butoir : les régionales, en mars 2021. Et la droite craint que ces pouvoirs exceptionnels permettent à Emmanuel Macron de repousser le scrutin.

Le précédent des municipales est dans toutes les têtes

Comme pour les municipales au printemps dernier ? Ce précédent est dans toutes les têtes effectivement, et le soupçon est d'autant plus fort que le président s'était dit favorable, juste avant l’été, à un report des régionales à après 2022. L’indignation des élus a été telle que son Premier ministre Jean Castex a aussitôt enterré l’hypothèse. “Et depuis, zéro nouvelle, pas de date confirmée”, note un cadre des Républicains. La question a agité la réunion de groupe mardi à l’Assemblée. Tant et si bien que le président des députés LR, Damien Abad, compte demander des garanties à Jean Castex, qu’il rencontre mardi à Matignon.

Emmanuel Macron, le 14 septembre 2020.
Emmanuel Macron, le 14 septembre 2020. (CHARLES PLATIAU / POOL)