Le parti d’Édouard Philippe prend forme

écouter (1min)

Moins d'une semaine après le lancement de son parti Horizons au Havre, l’ancien Premier ministre met sa formation en ordre de bataille.

Article rédigé par
Hadrien Bect - franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Édouard Philippe le 9 octobre au Havre, lors du lancement de son parti, Horizons. (JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP)

Après deux heures de dissertation samedi dernier sur la ligne de son parti naissant, Édouard Philippe plonge dans le concret : les statuts d’Horizons ont été déposés lundi, ils doivent être publiés au Journal officiel la semaine prochaine. Pour l’instant, le parti ne compte que trois membres, en clair, le minimum nécessaire pour créer une association : le président Édouard Philippe, le secrétaire général Christophe Béchu et un trésorier.

Car pour l’instant, il est impossible d’adhérer au parti, puisqu’il n’existe pas formellement. Mais selon nos informations, Horizons a enregistré 10 000 pré inscriptions sur internet dans les 24 heures qui ont suivi son lancement. Les soutiens de l’ancien Premier ministre s’attendent à de la perte en ligne car ensuite il faudra passer à la caisse : l’adhésion coûtera entre 20 et 30 euros. C’est par exemple 20 euros au Parti socialiste, 30 euros aux Républicains. L’idée est de pouvoir distribuer les premières cartes début novembre.

Être en ordre de marche en décembre

Ces bons chiffres ont en tout cas un peu surpris les amis d’Édouard Philippe. "On dit qu’un parti politique n’est pas attractif, on a plutôt l’impression de l’être", sourit un élu proche du maire du Havre. Pour preuve, le lancement d’Horizons aurait initialement dû avoir lieu au Magic Mirrors, un chapiteau havrais d’une capacité de 500 places. Édouard Philippe a finalement choisi les Docks, 3 000 places, et la salle était remplie.  

L’objectif d’Édouard Philippe est que son parti soit en ordre de marche en décembre. De premières réunions d’organisation auront lieu la semaine prochaine. D’ici décembre, il faudra aussi traiter le sujet Agir, la petite formation de centre droit du ministre Franck Riester. Dès dimanche soir, les cadres du petit parti se sont réunis pour évoquer le sujet. "Franck a bien compris qu’Agir ne fait pas le poids", témoigne un élu.

Une fois toute l’architecture mise sur pieds, Horizons sera officiellement lancé lors d’un congrès, le weekend du 11 décembre. L’objectif est donc de faire un parti structuré, qui fonctionne, sans doute un peu par opposition à La République en Marche, qui a toujours refusé de se vivre comme un parti et qui jamais vraiment réussi à exister. Point de mire des philippistes : les législatives de juin prochain. Autant dire que chez les macronistes pur sucre et au MoDem, les dents n’ont pas fini de grincer.    

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.