Le brief politique, France info

Le brief politique. Les grandes manœuvres continuent pour les législatives

Le camp de La République en Marche est suspendu à l’annonce des investitures en vue des élections législatives. 450 noms seront dévoilés jeudi après-midi.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Le parti du président veut se laisser du temps pour examiner les candidatures de la 25e heure, comme celle de Manuel Valls.
Le parti du président veut se laisser du temps pour examiner les candidatures de la 25e heure, comme celle de Manuel Valls. (DAMIEN MEYER / AFP)

Avant le temps des élections législatives, celui des investitures. Et même dans le camp de La République en Marche c'est un peu le désordre... Les horizons devraient s’éclairer ce jeudi après-midi avec la présentation des candidats pour les législatives. Elle ne sera pas définitive : 450 noms seront dévoilés sur 577. Le parti du président veut se laisser du temps pour examiner les candidatures de la 25e heure, comme celle de Manuel Valls, au supplice depuis qu'il a indiqué vouloir concourir sous les couleurs de la majorité présidentielle. L'ancien Premier ministre est pour l'instant persona non grata... 

La note du brief

 "Je pense que ce brave Jean-Marie ferait bien de raccrocher son béret de para ou son casque à pointe", a ironisé le député bleu marine du Gard, Gilbert Collard, à propos du président d’honneur du Front national qui évoquait notamment ses regrets après le retrait de la vie politique de Marion Maréchal Le Pen et ses doutes sur l’éventuel changement du nom du parti. Pas franchement à la pointe du bon goût cette remarque du député mariniste. Ce sera donc un zéro pointé.

Le parti du président veut se laisser du temps pour examiner les candidatures de la 25e heure, comme celle de Manuel Valls.
Le parti du président veut se laisser du temps pour examiner les candidatures de la 25e heure, comme celle de Manuel Valls. (DAMIEN MEYER / AFP)