Le brief politique , France info

Le brief politique. Les députés LR vont déposer deux propositions de loi sur le pouvoir d'achat

Les députés Les Républicains s'apprêtent à proposer deux textes sur le pouvoir d'achat des Français le 5 avril 2018. Un dirigeant LR, estime que le "point faible d'Emmanuel Macron", est qu'il est "déconnecté des réalités que vivent les Français".

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
156 députés demandent une loi sur la fin de vie en 2018
156 députés demandent une loi sur la fin de vie en 2018 (MAXPPP)

Alors qu'Emmanuel Macron, lors de sa déclaration devant l'Association de la presse présidentielle mardi 13 février, a rappelé que le "fil rouge" sur lequel il s'est appuyé durant la campagne était "le travail et pas le pouvoir d'achat", les Républicains s'apprêtent à faire deux propositions de loi sur ce thème du pouvoir d'achat.

Le 5 avril 2018, les députés LR vont présenter deux textes. L'un portera sur la défiscalisation des heures supplémentaires, le deuxième sur un chèque carburant calqué sur les tickets restaurants et réservé en priorité aux habitants des zones rurales. "Le principal point faible d’Emmanuel Macron, explique un dirigeant des Républicains, c’est qu’il est déconnecté des réalités que vivent les Français. Et le pouvoir d’achat, c’est un marqueur qui fonctionne." Le président LR Laurent Wauquiez va donc le mitrailler sur ce thème.    

La note du brief

Un 7/20 pour le côté touche-à-tout de Laurent Wauquiez. Le patron des Républicains et président de la région Auvergne-Rhône-Alpes, trouve encore le temps d’aller donner des cours dans une école de commerce de Lyon. Deux journées sont prévues mi février, deux autres en mars. Cerise sur le gâteau, il prévoit des cours sur "le nouvel âge des populismes" ou "les frontières face aux flux migratoires". Ces cours se veulent apolitique d'après ce qu'a dit un dirigeant de l’école de commerce aux étudiants. Mais vu l’intitulé des cours, on voit mal comment.

156 députés demandent une loi sur la fin de vie en 2018
156 députés demandent une loi sur la fin de vie en 2018 (MAXPPP)