Le brief politique , France info

Le brief politique. Gérard Larcher invite Nicolas Sarkozy au Sénat pour contrer la réforme constitutionnelle

Pour résister à la réforme des institutions voulue par Emmanuel Macron, le président Les Républicains du Sénat sort son joker : Nicolas Sarkozy. L'ancien chef de l'Etat est invité au Sénat mardi, officiellement pour "un simple retour d'expérience".

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Gérard Larcher et Nicolas Sarkozy, après une rencontre le président de la République à l\'Elysée, le 22 janvier 2016.
Gérard Larcher et Nicolas Sarkozy, après une rencontre le président de la République à l'Elysée, le 22 janvier 2016. (MAXPPP)

Gérard Larcher est engagé dans un bras de fer avec Emmanuel Macron. Le président Les Républicains (LR) du Sénat refuse l’une des mesures phare de la réforme constitutionnelle du chef de l'Etat : la limitation à trois mandats successifs. Pour peser dans le débat, il a invité Nicolas Sarkozy mardi 6 mars en fin d’après-midi.

L'ancien président va venir au Sénat expliquer, lors d’une table ronde, comment il a mis en place sa réforme constitutionnelle en 2008. "Un simple retour d’expérience", explique l’entourage de Nicolas Sarkozy. Officiellement, il ne s’agit pas de donner des conseils à Emmanuel Macron, sauf que c’est bien l’idée du côté de la présidence du Sénat où un conseiller souligne que la réforme de 2008 a donné des droits supplémentaires aux parlementaires et qu’il ne faudrait pas que le président actuel revienne là-dessus.

La note du Brief

Un 3/20 pour le mauvais "remake" d’un Duel au soleil que s’apprêtent à jouer Christian Estrosi et Eric Ciotti. L’actuel maire de Nice est candidat à sa réélection en 2020 et Eric Ciotti pourrait l’affronter. Le député LR des Alpes-Maritimes a affirmé dimanche 4 mars sur BFMTV qu’il "réfléchissait" à se présenter. Les deux hommes se détestent cordialement. Ils sont tous les deux membres du parti Les Républicains.  Christian Estrosi est "Macron compatible", Eric Ciotti tendance droite dure. C’est un proche de Laurent Wauquiez, et il vient donc de lancer les hostilités. 

Gérard Larcher et Nicolas Sarkozy, après une rencontre le président de la République à l\'Elysée, le 22 janvier 2016.
Gérard Larcher et Nicolas Sarkozy, après une rencontre le président de la République à l'Elysée, le 22 janvier 2016. (MAXPPP)