Cumul des mandats : Gérard Larcher se prononce contre la limitation à 3 mandats consécutifs

Anne-Sophie Lapix reçoit Gérard Larcher, président du Sénat, afin d'évoquer les réformes du parlement envisagées par Emmanuel Macron.

Voir la vidéo

Le président du Sénat, Gérard Larcher, est l'invité d'Anne-Sophie Lapix sur le plateau du journal de 20 heures. L'occasion d'évoquer quelques propositions concernant le nombre d'élus au parlement et le cumul des mandats. "Il y a toute une France qui s'endort, on l'a vu au premier tour de l'élection présidentielle. Il y a une rupture de confiance entre citoyens et élus nationaux. Le maire est l'élu qui, dans la proximité, a gardé la confiance", explique-t-il.

Non à la limite à 3 mandats consécutifs

Concernant le nombre de parlementaires, qu'il pourrait s'agir de réduire, le président du Sénat évoque encore une fois l'importance de la proximité et de la présence d'élus dans chaque département. "Je n'ai pas d'a priori sur le nombre de parlementaires à condition de garder la proximité. Voilà pourquoi le sénat propose au moins un sénateur et un député par département. Il faut couvrir l'ensemble du pays", estime-t-il. Au sujet de la limite à trois mandats proposée par Emmanuel Macron pendant sa campagne, Gérard Larcher "est farouchement contre", estimant que "cela touche à l'article 6 de la déclaration universelle, les citoyens sont libres de choisir."

Le JT
Les autres sujets du JT
Le président de la République Emmanuel Macron et le président du Sénat Gérard Larcher au Palais de l\'Elysée, à Paris, le 20 novembre 2017.
Le président de la République Emmanuel Macron et le président du Sénat Gérard Larcher au Palais de l'Elysée, à Paris, le 20 novembre 2017. (IAN LANGSDON / AFP)