Cumul des mandats : comment certains élus tentent de garder la main

Alors que le cumul du mandat est un sujet toujours plus encadré, certains élus ont mis en place des techniques pour garder leur influence.

France 2

De nombreux élus sortants ont décidé de conserver leur mandat exécutif local et de se présenter en tant que suppléant de leur successeur. Comme André Santini, qui a décidé de rester maire d'Issy-les-Moulineaux (Hauts-de-Seine), mais s'affiche aux côtés de son successeur. "Ma présence apporte un peu d'amitié, de continuité", avance l'intéressé. Mettre le pied à l'étrier serait sa seule motivation.

124 parlementaires concernés

Jean Claude Mathis, maire des Riceys (Aube), espère ouvertement pouvoir rester remplir quelques fonctions parlementaires et remplacer sa candidate. "Je pense qu'elle voudra bien que je la représente dans telle ou telle manifestation. Je le ferai avec plaisir", avoue-t-il. Mais tous les députés cumulards n'ont pas encore choisi. S'ils sont tous réélus, ce seront 124 parlementaires qui devront abandonner leur fauteuil de maire ou de président de collectivité.

Le JT
Les autres sujets du JT
Onze sénateurs de gauche ont déposé une proposition de loi pour repousser l\'application du non-cumul des mandats.
Onze sénateurs de gauche ont déposé une proposition de loi pour repousser l'application du non-cumul des mandats. (JOEL SAGET / AFP)