Le brief politique , France info

Le brief politique. Alain Juppé voit d’un très bon œil la naissance d’un nouveau parti de droite et de centre-droit

Alors qu’Alain Juppé semblait, dimanche sur Twitter, tempérer l’enthousiasme qu’on lui prête pour une alliance avec Emmanuel Macron aux élections européennes, son entourage assure qu’il approuve pourtant la démarche.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
avatar
franceinfoAnne-Laure DagnetRadio France

Mis à jour le
publié le

Alain Juppé, le 25 octobre, à Bordeaux.
Alain Juppé, le 25 octobre, à Bordeaux. (MEHDI FEDOUACH / AFP)

"Des listes communes avec Emmanuel Macron aux européennes ? On en est pas là, quoi que me prête Le Figaro. Fausse nouvelle, une fois de plus", écrivait Alain Juppé sur Twitter dimanche 12 novembre, pour stopper l’emballement provoqué par ses confidences.

Et pourtant… "C’est du Alain Juppé tout craché, a confié à franceinfo l’un de ses proches. Il n’aime pas retrouver ses propos dans la presse, mais il pense exactement ce qui a été dit." D’après ce député, le maire de Bordeaux verrait même d’un très bon œil la naissance d’un nouveau parti de droite et de centre-droit. Et approuve, en clair, la démarche des "Constructifs".

La note du brief

La note du jour est un zéro pointé pour Raquel Garrido, l’ancienne porte-parole de Jean-Luc Mélenchon, qui a annoncé son retrait de la vie politique, préférant se consacrer à son job de chroniqueuse sur C8. Le problème, c’est qu’elle raconte qu’elle a choisi sous la pression du CSA. Faux, a répondu le Conseil supérieur de l’audiovisuel au Lab d’Europe 1 : "C’est une décision personnelle, nous n’avons rien exigé de madame Garrido."

Alain Juppé, le 25 octobre, à Bordeaux.
Alain Juppé, le 25 octobre, à Bordeaux. (MEHDI FEDOUACH / AFP)