Cet article date de plus d'un an.

INFO FRANCEINFO. Logement social : le document de travail du gouvernement qui inquiète les professionnels des HLM

En septembre dernier, le gouvernement a promis de signer un "pacte de confiance" avec le secteur du monde HLM. Franceinfo a pu consulter un document de travail, dont les premières ébauches inquiète les acteurs du logement social. Le brief politique de Jean-Rémi Baudot.
Article rédigé par Jean-Rémi Baudot
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min
Un chantier de construction d'un immeuble de logements à Paris. (BRUNO LEVESQUE / MAXPPP)

Ce sont trois pages qui circulent depuis quelques semaines entre le cabinet du ministre du Logement Olivier Klein et les différents acteurs du monde du logement social : un document de travail confidentiel, sur papier libre. Pas d’entête ou de signature, ici, mais une longue liste qui dresse les constats, ambitions et objectifs du gouvernement sur le logement social. Il s'agit d'un "pacte de confiance" promis par la Première ministre, que franceinfo pu consulter et qui pose de nombreuses questions. 

>> Crise du logement : des mal-logés plus nombreux, vulnérables, pas assez aidés… Ce qu'il faut retenir du rapport de la Fondation Abbé-Pierre

Ce qui inquiète le monde du logement social, ce sont des phrases qui pourraient sonner comme des intentions générales, mais qui pourraient, aussi, avoir des répercussions très concrètes et très négatives si j’en crois plusieurs interlocuteurs. Exemple, page 1 : "La politique du logement social pourrait être pensée pour s’aligner avec la politique de plein-emploi poursuivie par le gouvernement", peut-on lire. Puis, page 2 : "Une orientation pourrait être l’attention que les logements sociaux aillent aux bonnes personnes aux bons endroits".  

Derrière cela, il y a la crainte que le gouvernement veuille reprendre la main sur les attributions de logements sociaux, obliger les bailleurs à faire le tri en fonction des revenus des bénéficiaires et que ce Pacte n’apporte aucune solution. Ni à la construction, ni aux financements nécessaires, notamment pour la transition écologique. 

L'écosystème du logement social traumatisé par le premier quinquennat Macron

Le cabinet du ministre du Logement précise qu'il s'agit d'un document de travail qui a vocation à évoluer. "On est en pleine négociation", confirme une conseillère. Mais il faut avoir en tête que les acteurs du logement social ne se sont jamais réellement remis des réformes du premier quinquennat d'Emmanuel Macron : la baisse des APL et des dotations, 15 milliards d’économies en tout sur le secteur depuis 2017, une production de logements insuffisantes (95 000 en 2021 contre un objectif de 125 000). Et, toujours, la fondation Abbé Pierre qui dénombre quatre millions de Français mal-logés. 

Tout le secteur est sous pression, et ce document de travail arrive donc dans un contexte où beaucoup attendent plutôt des financements et du concret. Du côté du gouvernement, on se veut rassurant. Le logement social est au cœur du "Conseil national de la refondation Logement", dont les conclusions seront rendues fin mars, début avril. Pour rappel, plus de deux millions de personnes attendent un logement social en France. Il n’y a que 400 000 attributions chaque année.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.