Le brief politique, France info

Européennes : il manque 600 000 euros à Benoît Hamon pour assurer le financement de sa campagne

Génération.s, le mouvement de l'ex-candidat socialiste à la présidentielle, va lancer cette semaine  un appel aux dons et aux prêts.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Benoît Hamon, à la tête du mouvement Génération.s, ici le 3 mars 2019 à Paris.
Benoît Hamon, à la tête du mouvement Génération.s, ici le 3 mars 2019 à Paris. (VINCENT ISORE / MAXPPP)

Il manque 600 000 euros dans les caisses de Génération.s pour rembourser les bulletins de vote et les professions de foi des candidats à l'imprimeur si la liste de Benoît Hamon ne dépasse pas les 3%, selon les informations de franceinfo mardi 9 avril.

Les donateurs appelés à l'aide

Le mouvement Génération.s de l'ancien candidat à la présidentielle de 2017 va lancer cette semaine une plateforme afin de récolter de l’argent. Il s'agit d'une "banque citoyenne" qui récoltera des dons, des prêts et des "dons différés". Le donateur est garant d’un certain montant qu’il devra verser uniquement si la liste de Benoît Hamon n’atteint pas les 3% de suffrages nécessaires pour obtenir le remboursement de ses dépenses de campagne.

Le trésorier de Génération.s estime pouvoir ainsi récolter au moins 200 000 euros. Il affirme que, quoi qu’il arrive, Benoît Hamon déposera bien sa liste et fera la campagne jusqu'au bout. Un membre de l’équipe dénonce les « esprits malveillants" qui font circuler des rumeurs d’abandon, il pointe du doigt les concurrents à gauche (EELV, PS).

Benoît Hamon, à la tête du mouvement Génération.s, ici le 3 mars 2019 à Paris.
Benoît Hamon, à la tête du mouvement Génération.s, ici le 3 mars 2019 à Paris. (VINCENT ISORE / MAXPPP)