Le brief politique , France info

Emmanuel Macron veut des listes transnationales pour les élections européennes de 2019

Emmanuel Macron poursuit ses consultations avec les chefs de parti en vue des élections européennes de 2019 et reçoit Marine Le Pen mardi après-midi. Le président souhaite une loi pour des listes transnationales aux prochaines élections européennes.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
avatar
franceinfoAnne-Laure DagnetRadio France

Mis à jour le
publié le

Emmanuel Macron reçoit les chefs de parti à l\'Elysée en vue des consultations sur les élections européennes de 2019.
Emmanuel Macron reçoit les chefs de parti à l'Elysée en vue des consultations sur les élections européennes de 2019. (LUDOVIC MARIN / POOL / AFP POOL )

Le président de la République poursuit ses consultations sur l’Europe, mardi 21 novembre, et reçoit l'ensemble des responsables des formations politiques. Il veut faire une loi pour des listes transnationales aux prochaines élections européennes. Il en parle avec tous les chefs de partis qu’il reçoit depuis lundi 20 novembre.

Emmanuel Macron veut qu’en 2019, les Français votent deux fois le même jour : pour une liste nationale et pour des listes transnationales, avec des candidats de toute l’Europe. Il veut profiter du Brexit pour "récupérer" une partie des 73 sièges laissés vacants par les eurodéputés britanniques afin de constituer une circonscription européenne d’une cinquantaine de sièges. Le président va donc présenter une loi en Conseil des ministres d’ici à la fin de l’année. La France va également proposer une résolution au Parlement européen d’ici à la fin du mois.

La décision finale reviendra à la commission des affaires constitutionnelles de Bruxelles. Le processus doit aboutir au moins un an avant l’élection prévue en mai 2019.  

La note du Brief

Un 5/20 pour Christophe Castaner qui justifie son maintien au gouvernement pour des histoires d’argent. Le parti En Marche ne verse pas de salaire à son patron, c’est aussi pour cela qu’il resterait Secrétaire d’Etat. Il y a quand même mieux comme motivation.

Emmanuel Macron reçoit les chefs de parti à l\'Elysée en vue des consultations sur les élections européennes de 2019.
Emmanuel Macron reçoit les chefs de parti à l'Elysée en vue des consultations sur les élections européennes de 2019. (LUDOVIC MARIN / POOL / AFP POOL )