Elisabeth Borne fera son tout premier déplacement en Outre-mer jeudi, à La Réunion

Toujours pour tenter de tourner la page des retraites, Elisabeth Borne veut reprendre la main sur le dossier de l'Outre-mer
Article rédigé par Paul Barcelonne
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min
La Première ministre Elisabeth Borne sur le stand de l'île française de La Réunion au salon de l'agriculture à Paris, le 27 février 2023. (CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP)

Depuis sa nomination, jamais elle ne s’est pas aventurée aussi loin de Paris, plus de 9 000 km, 11h30 de vol. Elisabeth Borne atterrira sur l’île de La Réunion, jeudi 11 mai, a appris franceinfo lundi 8 mai auprès de l'entourage de la Première ministre. Trois jours de visite, un déplacement "long" et des colliers de fleurs en guise de cadeau d’anniversaire pour la Première ministre qui fêtera sa première année à Matignon mardi 16 mai.  

Il s'agit de son premier déplacement en Outre-mer ce qui montre à quel point Elisabeth Borne a été accaparé par d’autres sujets. La Réunion, c’est toujours l’occasion d’envoyer une carte postale et de faire de belles images. Mais gare à la contre-programmation : au même moment jeudi, Emmanuel Macron doit, selon nos informations, faire des annonces sur la réindustrialisation à Dunkerque, dans le Nord. 

Une terre à gauche

En coulisses, l’entourage du chef de l’Etat a d’ailleurs un peu grincé des dents. Son dernier déplacement dans l’Océan Indien remonte à octobre 2019. Cette fois, Elisabeth Borne veut surtout se montrer sur l’île avec des habitants. La Première ministre doit visiter entre autres une exploitation agricole. Elle doit parler inflation, travail, préservation de l’eau et amène dans ses bagages quatre autres ministres : Marc Fesneau, ministre de l'Agriculture, Christophe Béchu, ministre de la Transition écologique, Olivier Klein, ministre délégué au Logement et Jean-François Carenco, ministre délégué chargé des Outre-mer. 

On ne peut pas dire qu’Elisabeth Borne arrive en terrain conquis. À La Réunion, la contestation contre la réforme des retraites est très suivie. Il y a encore eu plus de 2 200 manifestants lors du 1er-Mai. Il n’y aura donc pas que des colliers de fleurs à son arrivée, mais également des concerts de casseroles. Sur l’île, six des sept circonscriptions sont aux mains de la Nupes. À la présidentielle, Jean-Luc Mélenchon est arrivé très largement en tête avec plus de 40% des voix, et Marine Le Pen était devant Emmanuel Macron au second tour, améliorant son score de 20 points par rapport à 2017. 

Le dossier de Mayotte sur la table

Même la région a basculé à gauche il y a deux ans, après des années de domination de la droite. Selon nos informations, Elisabeth Borne va d'ailleurs rencontrer en tête-à-tête la présidente Huguette Bello, que l’on dit très remontée et qui va - entre autres - lui parler de Mayotte. L'île est à seulement deux heures de vol entre de La Réunion. "Du fait de la proximité, la Première ministre va en parler", confirme Matignon.

L’opération Wuambushu, pour expulser les ressortissants étrangers arrivés illégalement, est toujours en cours. Une opération pilotée par Gérald Darmanin, le puissant ministre de l’intérieur, qui est aussi en charge des Outre-Mer, que certains voient à Matignon et que d’autres disent en froid avec Elisabeth Borne, ne sera pas du voyage. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.