Cet article date de plus d'un an.

Voitures électriques : le marché de l’énergie va-t-il tenir le coup ?

La forte croissance des ventes mondiales de véhicules électriques va avoir des conséquences majeures sur le marché énergétique. L'Agence internationale de l’énergie a fait des calculs

Article rédigé par Emmanuel Cugny
Radio France
Publié
Temps de lecture : 4 min
Une voiture électrique et son câble de chargement. (MORGANE GUIOMARD / RADIO FRANCE)

L’impact est concret et chiffré : le développement des voitures électriques à travers le monde aura bien des effets sur le marché de l'énergie. Selon l'analyse de l'Agence internationale de l’énergie, l’impact le plus important sera évidemment sur le pétrole. Selon l’AIE, basée à Paris, l’explosion du marché des voitures électriques rabotera la demande en brut de cinq millions de barils par jour à l’horizon 2030.

>> Voitures électriques : "Il faut absolument équiper les garages des copropriétés", plaide le président de la Métropole de Lyon

Cinq millions de barils de moins nécessaires, quotidiennement, donc, sachant que la production mondiale actuelle est d’un peu plus de cent millions de barils par jour. Pas de quoi bouleverser la géopolitique mondiale de l’or noir, mais reste à savoir à quel point cela influencera le prix du baril dans le courant de la décennie. 

Autre enseignement : selon les travaux de l’AIE, plus de dix millions de voitures électriques ont été vendues l’année dernière dans le monde, et les ventes devraient croître encore de 35% cette année pour atteindre 14 millions d’unités écoulées. Exprimé autrement, cela signifie que la part de marché des voitures électriques est passée de 4% en 2020 à 14% en 2022. Cette part de marché devrait atteindre 18% cette année. L’agence internationale n’hésite pas à parler de croissance "explosive".

Toutes les régions du monde concernées

Par définition et en toute logique, les automobiles électriques percent plus rapidement dans le segment du neuf sur les premiers marchés mondiaux que sont la Chine, les États-Unis et l’Europe. Sur ces trois marchés dominants, la Chine a pris un temps d’avance : près de deux voitures électriques sur trois produites dans le monde y sont vendues. Sans parler des usines chinoises qui dominent le secteur des batteries et de leurs composants électroniques. 

Outre la Chine, les États-Unis et l’Europe, quelles sont les autres zones qui montent en puissance sur la voiture électrique ? Avec le renforcement des règles environnementales de plus en plus strictes sur l’ensemble de la planète, l’Agence internationale de l’énergie note des tendances encourageantes pour la mobilité "zéro émission" en Inde et en Indonésie, où le marché de la voiture électrique a triplé l’année dernière. Autre exemple, la Thaïlande où le marché a plus que doublé. Des pays qui n’étaient pas vraiment les plus vertueux encore récemment.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.