Le brief éco, France info

Le brief éco. Liaison aérienne Nice-Pékin, le contrat azuréen

L’aéroport de Nice inaugure vendredi une liaison aérienne directe avec Pékin. Nice-Côte d’Azur devient ainsi le premier aéroport régional français à être relié à la Chine. Ce qui conforte sa place de troisième plateforme aéroportuaire de l’Hexagone.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Vue sur le tarmac de l\'aéroport de Nice (Alpes-Maritimes).
Vue sur le tarmac de l'aéroport de Nice (Alpes-Maritimes). (ETIENNE DE MALGLAIVE / GAMMA-RAPHO)

L'aéroport de Nice-Côte d’Azur devient le premier aéroport régional français à être relié à la Chine. Il inaugure vendredi 2 août une liaison aérienne directe avec Pékin. Au classement national, Nice-Côte d’Azur arrive juste derrière Roissy-Charles-de-Gaulle et Orly, devant Lyon-Saint-Exupéry (4e) et Toulouse-Blagnac (5e). Cette liaison régulière Nice-Pékin est assurée par la compagnie Air China, trois fois par semaine. Des allers retours assurés en Airbus A330 pouvant transporter 227 personnes, avec 28 sièges en classe affaire.

Pourquoi Nice et la Chine spécialement

Cette liaison s’ajoute aux 120 autres destinations desservies depuis l’aéroport azuréen, dont les plus lointaines sont New-York (Etats-Unis), Doha (Qatar), Dubaï (Emirats Arabes Unis) et Koweït. Ces liaisons permettent déjà de drainer la richissime clientèle du Moyen-Orient qui apprécie le train de vie, les palaces et le luxe de la Côte d’Azur. Ne manquaient plus que les Chinois, eux aussi très friands de ce confort. L’Empire du Milieu occupe aujourd’hui la quinzième place des pays qui envoient des touristes sur la Côte d’Azur, en hausse de 15 à 20% chaque année.

Velléités chinoises d’investir dans l’aéroport de Nice ?

En fond de décor, est-ce que la Chine s’intéresserait à l’aéroport pour y investir, comme elle le fait dans d’autres infrastructures ? Non. Les actionnaires chinois gardent un mauvais souvenir du dossier de reprise Toulouse-Blagnac, dont ils veulent sortir. Ils se savent persona non grata. L'aéroport Nice-Côte d’Azur, privatisé en 2016, est aujourd’hui détenu par un consortium franco-italien. Ce dernier n’a pas lésiné sur les moyens et les efforts pour séduire la clientèle chinoise : portail wifi, bonnes interactives et signalétique en mandarin, etc.

Nice concurrent direct des grands aéroports parisiens

La liaison Nice-Pékin est tournée vers le tourisme, Paris est plus une destination business. Les autorités niçoises ont dû négocier des droits de trafic supplémentaires qui avaient été dédiés à Paris et aux métropoles régionales il y a deux ans par le gouvernement. L’Aéroport de Nice accueille déjà près de 14 millions de passagers par an et doit s’agrandir. Cette liaison directe inaugurée aujourd’hui avec Pékin est censée offrir un nouveau souffle à l’économie de la Côte d’Azur. Deux autres liaisons aériennes directes devraient bientôt voir le jour vers Canton et Shanghai. La pagaille provoquée dans la région par la visite du président chinois Xi Jinping, en mars dernier, ne devraient bientôt plus être qu’un mauvais souvenir.

Vue sur le tarmac de l\'aéroport de Nice (Alpes-Maritimes).
Vue sur le tarmac de l'aéroport de Nice (Alpes-Maritimes). (ETIENNE DE MALGLAIVE / GAMMA-RAPHO)