Le brief éco, France info

Le brief éco. La Route du Rhum au service de la recherche et de l’innovation

La France rayonne dans la filière nautique. L’ensemble de la filière emploie 45 000 personnes.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Les bateaux de la Route du Rhum dans le port de Saint-Malo, le 1er Novembre 2018.
Les bateaux de la Route du Rhum dans le port de Saint-Malo, le 1er Novembre 2018. (LOIC VENANCE / AFP)

Le coup d’envoi de la onzième édition de la Route du Rhum sera donné dimanche 4 novembre au large de Saint-Malo. Les navigateurs devront rejoindre la Guadeloupe après 6 500 kilomètres en mer. Chaque fois, au-delà de l’aspect sportif, cette compétition jette un coup de projecteur sur la filière nautique. La France rayonne dans ce secteur.

L’ensemble de la filière (production, distribution et service), ce sont près de 5 000 entreprises et 45 000 employés. La France exporte aujourd’hui les trois quarts de sa production de bateaux, ce qui en fait un secteur très dépendant de la conjoncture internationale.
Les derniers chiffres montrent qu’après dix ans de crise, l’industrie nautique française est repassée juste au-dessus de la ligne de flottaison. Selon la Fédération des Industries Nautiques, les ventes de bateaux de plaisance neufs ont progressé d’un petit 1% en France entre 2016 et 2017. 53 000 bateaux de plaisance ont été vendus pour un chiffre d’affaires de cinq milliards d’euros.

Beneteau, vaisseau amiral

Beneteau, créé à la fin du XIX siècle par Benjamin Bénéteau, est aujourd’hui numéro un mondial des voiliers de plaisance avec ses marques Janneau, Lagoon ou Monte Carlo. Le groupe, qui vient de publier ses résultats 2018, affiche un chiffre d’affaires de plus d’un milliard d’euros pour un bénéfice de 61 millions. L’activité est portée par les ventes sur les segments voile multicoque et moteurs hors-bord qui ont compensé la baisse des ventes des grands yachts. Beneteau emploie aujourd’hui 7 000 salariés (dont 5 000 en France) et veut recruter 650 personnes d’ici la fin 2019. Il faut innover en permanence pour rester compétitif.

Innovation, l’autre facette de la Route du Rhum

On pourrait citer aussi le Vendée Globe, autre compétition importante. C'est comme dans les courses automobiles : les constructeurs, notamment en Formule 1, testent les nouveaux concepts grandeur réelle pour améliorer les performances des compétitions, mais surtout adapter les procédés aux produits destinés au grand public. C’est le cas notamment de Renault. Dans l’automobile, ce sont les moteurs et l’aérodynamisme des carrosseries. Dans le nautisme, les fabricants de voiles, de coques et de mâts transfèrent leur savoir-faire dans le domaine de la plaisance, la croisière, la régate et plus largement dans l’éolien. C’est finalement un bel hommage rendu à Colbert, ministre de la Marine de Louis XIV, qui a donné à la Navale toute sa noblesse et les perspectives de développement que nous entretenons jalousement aujourd’hui.

Les bateaux de la Route du Rhum dans le port de Saint-Malo, le 1er Novembre 2018.
Les bateaux de la Route du Rhum dans le port de Saint-Malo, le 1er Novembre 2018. (LOIC VENANCE / AFP)