Le brief éco, France info

Le brief éco. Cybersécurité, un secteur d'avenir

En 2018, une entreprise sur cinq a été visée par plus de dix tentatives de fraude en France.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
La sécurité sur internet concerne tout le monde, particuliers et entreprises. Image d\'illustration.
La sécurité sur internet concerne tout le monde, particuliers et entreprises. Image d'illustration. (SOPA IMAGES / LIGHTROCKET)

Le Forum international sur la cybersécurité se tient cette semaine à Lille, dans les Hauts-de-France. Quelque 12 000 visiteurs et 450 exposants y sont attendus. Un secteur en pleine croissance : la sécurité sur internet concerne tout le monde, particuliers et entreprises.

Les attaques, toujours plus ingénieuses les unes que les autres, montrent que la criminalité informatique est devenue un phénomène de masse, susceptible de frapper n’importe qui, n’importe où : usurpation d’identité, fraudes aux faux fournisseurs, aux faux clients et aux faux présidents. Plusieurs affaires de ce genre ont récemment éclaté : un escroc se fait passer pour le patron d’une société. L’escroc, qui a réussi à détourner le mail du vrai patron, se fait passer pour ce dernier et envoie un message à son directeur financier pour qu’il vire une somme d’argent sur un compte. Le salarié, en confiance, s’exécute et c’est trop tard. Il y a aussi ce que l’on appelle le "ransomware" (le logiciel rançonneur) qui consiste en une demande de rançon via le blocage de serveurs ou de données.

Nombre de fraudes en augmentation constante

Selon une récente étude réalisée par Euler-Hermes pour l'Association des directeurs financiers et contrôleurs de gestion (DFCG) : en 2018 une entreprise sur cinq a été visée par plus de dix tentatives de fraude. Les chefs d’entreprises sont conscients de la menace de plus en plus importante, mais n’investissent pas pour s’en prémunir. Six entreprises sur dix n’ont toujours pas engagé de budget alloué à la lutte contre la cybercriminalité.

Pas de lourds investissements

Il ne suffit pas toujours d’investir dans des systèmes très coûteux. Il convient d’abord de faire un audit de sécurité des services informatiques, de sensibiliser et former les personnels. Les entreprises doivent faire preuve de bon sens : être discrètes, et surtout renforcer la collaboration entre les directeurs des Affaires financières et les directeurs des services Informatiques. Chacun vit trop dans son propre monde. Il faut se dire que cela n’arrive pas qu’aux autres. Tous les types d’entreprises sont concernés : TPE, PME, ETI et pas seulement les grands groupes.

La sécurité sur internet concerne tout le monde, particuliers et entreprises. Image d\'illustration.
La sécurité sur internet concerne tout le monde, particuliers et entreprises. Image d'illustration. (SOPA IMAGES / LIGHTROCKET)