Vacances : la musique ou le café permettent-ils vraiment d'être plus vigilants au volant ?

écouter (239min)

Vous serez nombreux sur les routes ce week-end pour partir ou rentrer de vacances : on fait le point sur les risques de somnolence au volant. Une récente expérimentation laisse entendre qu’écouter de la musique, ou la radio en conduisant, est une bonne idée.

Article rédigé par
Anne Le Gall - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Une femme conduisant une voiture sur une autoroute.  (RICHARD VILLALON / MAXPPP)

Pour soutenir sa vigilance au volant, la musique ou la radio, c’est mieux que le silence. Et ce qui est encore mieux c’est d’écouter la musique ou la radio qu’on aime. C'est une expérience menée sous la houlette du professeur Michel Lejoyeux, Psychiatre à l’hôpital Bichat, à Paris, qui le montre.

>> Pieds sur le tableau de bord, rouler la fenêtre ouverte, dormir sur l'autoroute : sept questions à un gendarme avant les départs en vacances

97 volontaires ont ainsi utilisé un simulateur de conduite, certains en choisissant leur musique, leur radio ou leur podcast, et d’autre ont eu un programme imposé. Résultat : il y a eu moins de perte de vigilance et de sensation de fatigue lors de la conduite quand on sélectionne soi-même ce que l’on écoute.

La sieste, dès que l'on peut

Mais attention : écouter une playlist n’empèche absolument pas de s’endormir au volant. En revanche, et ça c’est une étude publiée par le Centre national de la recherche scientifique (CNRS) de Bordeaux et Toulouse, qui le montre : quand le conducteur est fatigué et que l’on discute avec lui , cela permet de réactiver en partie ses performances de conduite en attendant la prochaine pause conseillée toutes les deux heures.

D'ailleurs, lorsqu’on sent le sommeil arriver, il faut s’arrêter tout de suite. La fatigue et la somnolence sont responsables d’un quart des accident mortels sur autoroute et ça ne sert à rien d’ouvrir la vitre ou de mettre la musique plus fort pour lutter contre le sommeil si on sent qu’on a les paupières lourdes, et que l’on commence à bâiller. Là encore, les études le montre : la seule chose qui permet de lutter contre la somnolence, c’est la sieste. S'assoupir au moins 20 minutes permet en effet de restaurer la vigilance pour une période d’au moins deux heures. Et une autre technique efficace après la sieste pour maintenir cette vigilance, c’est de consommer du café : avaler de la caféine, et notamment un double expresso réduit aussi le risque de somnolence et cet effet démarre 20 minutes après la prise de ce café.

Ne pas prendre le volant si on a une grosse dette de sommeil

Pour limiter les risques de somnolence, vaut-il mieux partir le matin ou le soir ? Il n’y a pas de règles car, en réalité, cela dépend de la fatigue du conducteur. La recommandation des médecins est surtout de ne pas prendre le volant si on a une grosse dette de sommeil. Les statistiques indiquent que de plus en plus de Français ont une dette chronique de sommeil : un quart des jeunes professionnels, notamment, dorment moins de six heures par nuit, en semaine.

Autre repère avant de prendre la route : le risque de somnolence au volant est beaucoup plus marqué après 17 heures de veille. Il est donc très déconseillé de prendre la route à 23 heures, si on s’est levé à six heures du matin, et que l’on n’a pas fait de sieste.

A noter qu'il est possible de faire un bilan de votre sommeil avec une application gratuite. Elle a été développée par l'équipe du professeur Pierre Phillip du CHU de Bordeaux et le CNRS. Elle s’appelle Kanopée. Les premières évaluations ont montré qu’elle permettait de dormir une heure de plus après 15 jours d’utilisation, et d’ameliorer de 11% l’efficacité du sommeil.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.