Le billet sciences, France info

Un deuxième nuage de sable du Sahara traverse la France

Une nouvelle tempête de sable est arrivée sur la France, un phénomène étonnant qui se produit pour la deuxième fois en quinze jours.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Le ciel franc-comtois chargé de sable à Besançon (Doubs), le 6 février 2021.
Le ciel franc-comtois chargé de sable à Besançon (Doubs), le 6 février 2021. (LUDOVIC LAUDE / MAXPPP)

Au début du mois de février, le ciel s'était déjà teinté en jaune, le phénomène a touché la France du nord au sud. D'après les spécialistes de Météo France, les vents sont encore plus forts cette fois-ci, ça veut dire que les nuages qui sont déjà arrivés sur les Pyrénées dimanche 21 février, vont remonter vers le nord, ils devraient traverser tout le pays et aller jusqu'en Scandinavie. Ces tempêtes de sable sont assez fréquentes l’hiver, ce qui est étonnant, c’est la distance parcourue par ces tourbillons de sable.

Les nuages naissent dans les déserts, et le sable qui arrive en France vient du Sahara en Afrique du Nord, ce phénomène est créé par une grosse dépression additionnée à un vent fort qui soulève les grains de sable du sol et forme ces nuages qui sont emportés par le vent. Selon la météo, soit le vent se maintient et le nuage peut voyager loin. Si le vent se calme ou bien s'il pleut, les particules de sables sont stoppées net, elles tombent au sol, et on retrouve les voitures et les vitres couvertes de poussière.

Un impact sur la santé

Ces poussières désertiques peuvent avoir un impact sur la qualité de l'air et donc sur la santé. Copernicus, le service européen de surveillance de l’atmosphère a relevé que le précédent épisode de cette tempête de sable du Sahara, entre le 4 et le 8 février dernier, a entraîné le dépôt de plusieurs microgrammes de particules par mètre carré sur une grande partie du sud de l’Europe. Une quantité "plusieurs centaines de fois supérieure" à la moyenne. Or ces particules sont nocives pour la santé. Elles provoquent des irritations et des problèmes respiratoires chez les personnes fragiles. Donc ces nuages de sables c’est beau à voir mais il vaut mieux que ça ne se reproduise pas trop souvent.

Le ciel franc-comtois chargé de sable à Besançon (Doubs), le 6 février 2021.
Le ciel franc-comtois chargé de sable à Besançon (Doubs), le 6 février 2021. (LUDOVIC LAUDE / MAXPPP)