L'intelligence artificielle peut-elle devenir plus experte que l'oeil humain ?

écouter (2min)

En Suisse, un système d’intelligence artificielle a été appelé à la rescousse pour authentifier un tableau du peintre Renoir.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Une femme regarde un tableau de Renoir. (FRANCOIS GUILLOT / AFP)

C’est l’histoire d’un portrait représentant une femme aux cheveux noirs, ressemblant étrangement à Gabrielle, l’une des modèles préférés du peintre Renoir. Tandis que les avis d'expert restaient contrastés, le propriétaire, un collectionneur privé suisse, a décidé de recourir à des ordinateurs pour trancher : il a donc fait appel à Art recognition pour l'identifier. Cette société suisse a déjà procédé à l’authentification plus 400 peintures, grâce à un système d'intelligence artificielle, elle travaille en collaboration avec l'Université de Tilburg aux Pays-Bas.

Car cette technologie peut authentifier un tableau par un système de traitement d’image. Cette intelligence artificielle a analysé zone par zone, le tableau douteux, en étudiant le style, la forme des coups de pinceau, les couleurs et a comparé ces données aux photos de 206 vrais tableaux de Renoir. Résultat : pour l'ordinateur, ce tableau a plus de 80% de chance d'être authentique. L’information publiée au départ dans le journal The Guardian a été confirmée par la société Art recognition sur les réseaux sociaux.

L'analyse de l'homme est encore nécessaire

À ce stade, il s'agit d'une technique complémentaire. Mais l’expertise humaine reste incontournable car l'authentification d'un tableau passe aussi par l’analyse des couches et des pigments de la peinture, leur datation, et par des recherches sur la provenance de l'œuvre. Ce collectionneur suisse n’est pas encore tout à fait au bout de l’histoire, malgré ce résultat encourageant.

Certains ordinateurs étant capables de composer de la musique, de peindre des tableaux et de créer des œuvres uniques, la question de la créativité peut se poser. Mais pour le mathématicien britannique Marcus du Sautoy qui en a fait le sujet de son dernier livre, l'intelligence artificielle, n'est pas en mesure d’égaler la créativité humaine. Selon ce spécialiste des algorithmes, l'ordinateur peut pratiquer de la créativité d’exploration, et inventer par imitation en respectant certaines règles. Il peut pratiquer la créativité de combinaison, en mixant différents styles qu'on lui a enseigné mais pour la créativité de transformation, celle qui s’affranchit des modèles existant (comme Picasso avec le cubisme, comme Monet avec l’impressionnisme) alors la sensibilité et l’esprit humain gardent encore pour l’instant l’avantage.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.