Covid-19 : que sait-on de la circulation du virus chez les animaux ?

écouter (3min)

Les animaux risquent-ils d’entretenir l'épidémie de coronavirus ? Il y a quelques jours Hong Kong a décidé d’abattre 2 000 hamsters suite à des cas de Covid chez ce rongeur, dans une animalerie. Ce virus est-il fréquemment détecté chez des animaux ?

Article rédigé par
Anne Le Gall - franceinfo
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
2 000 hamsters abattus suite à des cas de Covid chez ce rongeur à Hong Kong. (BERTHA WANG / AFP)

Le Covid-19 n'est pas fréquemment détecté chez des animaux mais effectivement  le virus du Sars-Cov-2 a été détecté au sein de 17 espèces animales depuis le début de la pandémie.

Il s’agit d’espèces sauvages comme les loutres, des cerfs, des chauves-souris , d'animaux dans des zoos ou des élevages (lions, tigres, singes, visons) ainsi que chez quelques rares animaux de compagnie, tels que des chats, chiens, furets essentiellement. En France, deux cas ont été officiellement répertoriés chez des chats. Au total, l’Organisation mondiale de la santé animale, l’OIE, a recensé  625 foyers de contamination animale dans 32 pays, ce qui est sans comparaison avec les plus de 300 millions de cas de Covid recensés chez l'homme.

Cette présence du Covid chez les animaux est observée avec attention

Aujourd'hui, il n’y a pas d’alerte inquiétante sur la présence du Sars-Cov-2 mais les experts restent vigilants. Si ce virus commençait à passer plus facilement la barrière des espèces en allant de l’homme vers l’animal, puis de nouveau de l’animal vers l’homme, cela augmenterait le risque d’apparition de formes mutées du virus éventuellement résistantes au vaccin. C’est pour limiter ce risque que plusieurs millions de visons ont été abattus l’année dernière dans plusieurs pays, notamment au Danemark.

De façon générale, la surveillance des maladies infectieuses chez les animaux sera cruciale dans les années à venir, explique Thierry Lefrançois, vétérinaire, expert à l'Organisme de recherche et de coopération internationale (CIRAD) et membre du conseil scientifique. Car les chiffres sont formels : 75 % des maladies infectieuses qui émergent chez l’homme actuellement sont d’origine animale. 

À terme faudra t-il vacciner certains animaux contre le Covid ?

Pour l’instant, la question ne se pose pas d’abord parce qu'il n’existe pas de vaccin officiellement autorisé pour les ​animaux. Certains félins ou singes ont reçu une injection dans des zoos, mais à titre expérimental.

Par ailleurs, les contamination des chiens ou des chats par leur propriétaire malade restent pour l'instant sporadiques, l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation et de l’environnement (l'ANSES) l'a clairement écrit dans un rapport en mars dernier : en l'état des connaissances scientifiques, il n’y a pas de preuve que les animaux de compagnie puissent jouer un rôle de vecteur dans la propagation du virus .

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.