La vie de Nelly (4/6) : Saint-Denis, le royaume de Nelly

Benjamin Illy vous raconte "la vie de Nelly", 73 ans, retraitée modeste à Saint-Denis et fan absolue de Johnny Hallyday. Mais Nelly est bien plus que cela. À travers elle, c’est un bout de France qui se dessine, avec des rires, des larmes, du rock'n'roll et Laura Smet.
Article rédigé par Benjamin Illy
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 10 min
Nelly, dans sa ville de Saint-Denis. (BENJAMIN ILLY / FRANCEINFO)

Nelly a rencontré Laura Smet. Et toute sa résidence est au courant. C'était beau mais il ne faut pas oublier qu'on a du boulot. On doit raconter toute la vie de Nelly, qui ne se limite pas Johnny. Commençons par Saint-Denis.

Nelly me cueille à la sortie du métro et m'emmène directement au marché. Elle veut me montrer la mixité, sa ville multiculturelle. Elle aime les odeurs, et les éclats de voix dans différentes langues : "Au début, j'étais comme beaucoup de Gaulois, j'étais un peu choquée, et on s'habitue et puis c'est beau. Au bout d'un moment, les gens quels qu'ils soient ils t'appellent 'ma sœur' et ça, j'adore."

Saint-Denis, "une ville flamboyante"

Nelly interpelle un groupe de jeunes filles, des filles de Saint-Denis. Le sujet de la discrimination arrive très vite dans la discussion. Elles sont inquiètes pour leur avenir, elles savent qu'il faudra se battre pour trouver du travail. Car faire ses études à Saint-Denis, et trouver un emploi derrière, "c'est compliqué". À 18 ans, elles ont déjà un barrage devant elle, des a priori à défaire. Réaction de Nelly : "Ça m'énerve ! C'est pourtant elles la France de demain." On n'oublie pas Johnny. Ces jeunes filles connaissent au moins une chanson : Allumez le feu. Ce qui correspond bien à Saint-Denis, "une ville flamboyante", selon Nelly. Dans tous les sens du terme.

Nous poursuivons notre balade, et Nelly raconte les violences qui ont suivi la mort du jeune Nahel, elle raconte aussi les incivilités, les petits trafiquants qu'il a fallu "chasser à coups de cannes" au pied de leur résidence sénior. Nelly va aussi sur le terrain politique, elle vote blanc, elle est un peu perdue en tant qu'électrice mais reste une citoyenne fidèle aux urnes. Elle voudrait juste qu'on entende sa voix.

"Si mon bulletin est blanc, ça veut dire que vous n’avez pas gagné, ni l’un ni l’autre."

Nelly

à franceinfo


La balade se termine. "À table !", crie Nelly. Je me pose dans son petit appartement, devant des coquillettes avec une sauce tomate faite maison. Pendant ce temps, Nelly a lancé l'album Johnny Hallyday Parc des Princes 93. Son préféré. Je déguste mes pâtes pendant qu'elle se déhanche sur Oh ! Ma jolie Sarah. Bon appétit.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.