La médaille du jour, France info

La médaille du jour. Laurent Tillie, entraîneur de l'équipe de France de volley-ball, "gourou" à la Noah

Mercredi se déroule la rencontre de volley-ball France - Brésil en Ligue des nations à Villeneuve-d'Ascq. C'est Laurent Tillie, l’ancien joueur de Nice et Cannes, qui entraîne les Bleus.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Laurent Tillie, entraîneur de l\'équipe de France de handball, lors du match qui l\'opposait à la Pologne, à Katowice (Pologne), le 30 août 2017.
Laurent Tillie, entraîneur de l'équipe de France de handball, lors du match qui l'opposait à la Pologne, à Katowice (Pologne), le 30 août 2017. (PIOTR NOWAK / AFP)

Quand Laurent Tillie, l’ancien joueur de Nice et Cannes, qui entraîne les Bleus façon "gourou", à la Noah, arrive en 2012 avec 406 sélections dans la valise, l’équipe de France n’a jamais rien gagné en plus d’un demi-siècle. Et puis c’est le doublé en Ligue mondiale, une sorte de Coupe du monde, en 2015 et encore en 2017.

Le sport en général et le volley en particulier sont dans les gènes de la famille Tillie

Son père, Guy était lui aussi international de volley. Son fils Kévin joue aussi en bleu et en club, en Chine. Sa femme jouait en orange avec les Pays-Bas. Le volley ou un autre sport comme le basket pour ses deux autres fils, professionnels aux États-Unis : Kim et Kylian Tillie.

L’homme est chaleureux, disponible. Évidemment, il déteste perdre. Mais Laurent Tillie a cette capacité hors du commun à comprendre ses joueurs, un par un et tous ensemble, dans le détail. À faire grandir les talents. Il sent avec précision comment chacun vit la victoire ou la défaite, comment l’équipe peut et va réagir. Il est gâté, c’est vrai par une génération exceptionnelle. Il a notamment Earvin Ngapeth, le Ronaldo du parquet. Une arme qui fait peur aux plus grandes équipes et notamment aux Brésiliens.

En attendant peut-être une demi-finale Mbappé-Neymar, le roi de la roulette et du sprint face au roi de la roulade et de la simulation, les Bleus du volley vont pouvoir donner le ton dès mercredi 4 juillet : France-Brésil,  à 20h45 au stade Pierre Mauroy, à côté de Lille, un stade qui va bien aux Bleus. On y a remporté la Coupe Davis à l’automne dernier. L’équipe de France est favorite pour un nouveau titre mondial. Battre deux fois les Brésiliens et remporter deux coupes du monde à quelques jours d’intervalle. Pour commencer les vacances, ce serait franchement pas mal !

Laurent Tillie, entraîneur de l\'équipe de France de handball, lors du match qui l\'opposait à la Pologne, à Katowice (Pologne), le 30 août 2017.
Laurent Tillie, entraîneur de l'équipe de France de handball, lors du match qui l'opposait à la Pologne, à Katowice (Pologne), le 30 août 2017. (PIOTR NOWAK / AFP)