L'invité de 8h15, France info

Ukraine : Guigou demande la convocation d'un Conseil européen

Invitée de France Info ce mercredi, la présidente de la commission des Afffaires étrangères de l'Assemblée nationale, souhaite la convocation d'un Conseil européen sur l'Ukraine. Et elle assure que l'armée française a réussi à sécuriser Bangui. 

(©)

"Ce qui me choque c'est l'escalade de la violence. C'est le chaos. On a maintenant le risque de guerre civile. Donc il faut absolument tout faire pour que ces violences s'arrêtent" a affirmé Elisabeth Guigou avant de regretter les "maladresses" de l'Union européenne, qui a, selon elle, laissé penser "que si l'Ukraine signait un accord d'association, elle pourrait un jour entrer dans l'Union européenne, voir dans l'Otan, ce qui était provocant pour les Russes. Donc on a eu un durcissement des deux côtés".

Convaincue donc que "les responsabilités sont partagées", la présidente de la commission des Affaires étrangères  souhaite que l'Ukraine soit un e "zone d'entente, de coopération, de sérénité entre l'Europe et la Russie. Et cela demande, sur le moyen et long-terme,  que nous ayons la discussion d'un partenariat stratégique avec la Russie, discussions qui avaient lieu il y a quelques années et qui sont interrompues".

E t elle appelle la France et l'Allemagne "à demander la convocation d'un Conseil européen  des chefs d'Etat et de gouvernement pour que toutes les options soient examinées au niveau le plus élevé" .

Centrafrique : "Bangui n'est plus une ville morte"

"Le général Soriano (chef de
l'opération Sangaris) et ses soldats sont d'un grand courage, d'un grand
professionnalisme. Ils ont réussi à faire revenir de la sécurité à Bangui qui
n'est plus une ville morte. C'est vrai qu'il peut toujours y avoir des
incidents graves. N'oublions pas l'étiquette malfrats"
a déclaré Elisabeth Guigou. "Ce qu'il faut, c'est
aller plus loin, propager cette sécurité grâce à, espérons-le, une force des
Nations unies. Là on pourrait avoir 10.000 hommes, ce qui permettrait de
sécuriser, par progression successives vers l'est, l'ensemble du pays". 

(©)