Cet article date de plus de neuf ans.

"Notre seule ennemie aujourd'hui c'est la gauche" (Valérie Pécresse)

écouter
Qu'on ne s'y trompe pas : ce n'est pas parce que, dimanche prochain, les militants UMP doivent désigner leur président, et que la guerre fait rage entre partisans de François Fillon et Jean-François Copé, qu'il faudrait oublier le vrai ennemi de l'UMP, aux yeux de Valérie Pécresse : l'actuel gouvernement.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (©)

Difficile de passionner les foules pour l'élection du président de l'UMP, dimanche prochain. Et pourtant... C'est à une véritable guerre intestine que se livrent aujourd'hui les partisans des deux candidats, Jean-François Copé et François Fillon. 

Soutien affiché de ce dernier - et future secrétaire générale de l'UMP, si Fillon l'emporte, Valérie Pécresse était l'invitée de France Info ce lundi matin. L'occasion de dire que son challenger "a été très largement attaqué dans cette campagne" . Mais elle réfute le terme de "guerre intestine" largement employé ces derniers jours.

Histoire de recentrer le débat, elles ose un "Notre seul ennemi aujourd'hui, c'est la gauche et François Hollande". Quel est le sujet pour les militants UMP ? demande-t-elle à voix haute. De trouver "le meilleur président pour nous faire gagner dans les urnes".

Car la France, estime-t-elle, va dans le mur. "On a le sentiment qu'il n'y a pas de président de la République en France" . François Fillon, selon elle, peut "incarner un cap, une direction pour la France" .

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.