Cet article date de plus de neuf ans.

Jean-Claude Mailly refuse de négocier sur la flexibilité

écouter
Invité ce matin de France Info, Jean-Claude Mailly, secrétaire général de FO, a expliqué qu'il n'était "pas trop rassuré" par cette rentrée. Il attend des précisions du gouvernement. Et refuse de négocier comme le demande le Medef sur la flexibilité.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (©)

"Je ne suis pas trop rassuré aujourd'hui. On est dans l'attente de précisions sur les orientations économiques et sociales du gouvernement. Est-ce que le gouvernement va être focalisé comme l'ancienne majorité sur l'allègement du coût du travail? Qu'est-ce qu'il va faire pour le pouvoir d'achat? Il y a une série d'incertitudes..." a expliqué Jean-Claude Mailly.

Et face au Medef qui demande des mesures en matière de flexibilité,  le secrétaire général de FO a jugé cette revendication "non négociable" .

Jean-Claude Mailly qui affirme que les emplois aidés ne règleront pas le problème, s'inquiète aussi d'une "logique de dumping, une logique de récession " : "Est-ce qu'on doit toucher le fond de la piscine pour
pouvoir rebondir?"

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.