Cet article date de plus de huit ans.

Fiscalité : Pécresse veut une "consultation sur les dépenses"

écouter (5min)
Invitée de France Info ce lundi matin, l'ex-ministre UMP du Budget a jugé "mal partie" la réforme fiscale annoncée la semaine dernière par Jean-Marc Ayrault. Pour Valérie Pécresse, avant de parler des impôts, il faut réduire les dépenses.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (©)

"C'est absurde de commencer à discuter des recettes
avant d'avoir parlé des dépenses. Les impôts, c'est de l'argent qu'on prélève pour financer les services publics et la solidarité. Si on n'est pas d'accord sur le niveau des finances publiques, sur ce qu'on veut financer avec cet argent, ça ne sert à rien de parler des impôts
" a déclaré Valérie Pécresse. L'ancienne ministre du Budget demande donc une "consultation sur les dépenses " plus que sur les impôts.

Et elle donne des pistes d'économies à faire. D'abord le "millefeuille territorial " qui "n'est plus admissible. Il y a des milliards d'euros d'économies à faire ". Puis la réforme des retraites, "il faut aller plus loin" .

"Il faut baisser les impôts"

Quant aux impôts, "il est clair qu'aujourd'hui il faut les baisser". Mais elle ne croit pas aux effets positifs d'une éventuelle fusion entre la CSG et l'impôt sur le revenu. Dans la "foule de perdants potentiels " que cite Valérie Pécresse, il y a les
retraités, les familles, la sécurité sociale, les travailleurs pauvres...

 

 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.