Cet article date de plus de dix ans.

Caricatures de Mahomet : Fabius annonce le renforcement de la sécurité des ambassades françaises

écouter (5min)
Invité ce matin de France Info, le ministre français des Affaires étrangères a essayé de convaincre les opposants à ce texte en les mettant devant leurs responsabilités en cas de rejet du traité européen. Interrogé sur l'affaire des caricatures de Mahomet publiées dans Charlie Hebdo, le chef de la diplomatie se montre réservé et inquiet : il annonce le renforcement de la sécurité des ambassades françaises dans le monde.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (©)

"Imaginons que ce texte ne soit pas voté, qu'est ce qui se
passe ?" s'est interrogé ce mercredi matin Laurent Fabius. Et il a
expliqué que le texte existerait quand même puisqu'il serait adopté par un
nombre d'Etat européen suffisant. Il ne s'appliquerait pas à la France, mais "le
fait qu'elle soit contre déclencherait une spéculation contre elle
". Et
il en tire une autre conséquence : si on ne vote pas ce texte, "on
ne peut pas bénéficier des mécanismes de solidarité. Ce n'est donc pas sans
conséquences".

Interrogé sur la publication par Charlie Hebdo de nouvelles caricatures de Mahomet, Laurent Fabius s'est montré très réservé.

"En France, le principe c'est la liberté d'expression et il ne
faut pas y porter atteinte. Maintenant le contexte, compte tenu de ce film
imbécile, cette vidéo absurde qui a été diffusée, il y a une émotion dans
beaucoup de pays musulmans. Est-ce que c'est pertinent et intelligent de mettre
de l'huile sur le feu? La réponse est non
."

Et le ministre des Affaires étrangères a précisé qu'il avait "évidemment envoyé des instructions pour que dans tous les pays où cela peut poser des problèmes, on prenne des précautions de sécurité particulières".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.