Cet article date de plus de neuf ans.

François Molins: "21% des candidats au djihad sont des convertis"

Le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, a annoncé une série de mesures préventives pour lutter contre le djihad. Le procureur de la République à Paris, François Molins, supervise le parquet anti-terroriste. Il est l'invité du 19h15.
Article rédigé par Jean Leymarie
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 5 min
  (©)

Le procureur de la République à Paris, François Molins, accueille favorablement les annonces de Bernard Cazeneuve visant à dissuader les candidats français au djihad toujours plus nombreux : "Il y a une prise de conscience du phénomène ".

François Molins salue cette "démarche préventive " et notamment la mise en place d'une cellule de crise pour les parents qui soupçonnent leur enfant de dériver vers le radicalisme religieux. Pour François Molins, il existe des signes avant-coureurs de rupture et il est primordial pour les parents de "trouver l'aide et l'écoute nécessaire s".

Par ailleurs, François Molins souligne l'importance du nombre de convertis parmi les jeunes candidats au djihad. Selon lui : "La radicalisation est plus facile à réaliser chez des personnes qui n'ont aucune base religieuse ".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.