L'interview politique, France info

Réfugiés : Vallaud-Belkacem pourrait mobiliser la réserve citoyenne

Invitée de France Info ce mardi, la ministre de l'Education nationale a assuré que son ministère savait "prendre en charge des enfants qui ne parlent pas le français." Mais que si l'afflux était important, elle pourrait faire appel à la réserve citoyenne.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

"S'il y a un service public qui est relativement bien armé pour faire face à l'arrivée des réfugiés, c'est l'Education nationale"  a répondu Najat Vallaud-Belkacem interrogé sur l'apprentissage du français par les enfants notamment. "On estime à 4500 le nombre de mineurs qui seront accueillis par an. L'Education nationale dispose en son sein de professionnels qui ont une expérience et un savoir-faire en la matière qui datent des années 70 lorsque nous avons accueilli en nombre les boat-people. Des dispositifs avaient été créés à ce moment-là qui s'appellent les Centres Académiques pour la Scolarisation des enfants allophones".  C'est à dire qu'on sait prendre en charge des enfants qui ne parlent pas le français". 

"Des bénévoles se sont proposés"

La ministre de l'Education peut aussi compter sur des "bénévoles qui se sont spontanément proposés comme par exemple des enseignants à la retraite". Enfin "la fameuse réserve citoyenne créée cette année qui permet à des citoyens de bonne volonté d'aller aider l'école" pourrait être mobilisée "si l'afflux est particulièrement important". 

 

Candidate aux législatives en 2017

Najat Vallaud-Belkacem a aussi confirmé qu'elle "sera candidate à être" candidate aux législatives à Villeubanne où elle "est installée depuis plus d'un an" ,  en 2017. "Il y a des procédures de désignation par les militants." Mais pas question pour elle de quitter son ministère : "L'Education nationale je pense que c'est un temps long. Il faut laisser les ministres de l'Education nationale longtemps en poste. Mais ça c'est les Français qui en décideront..."

 

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)