L'interview politique, France info

Mailly (FO) : la mobilisation contre la loi Travail "ne s'essouffle pas"

Jean-Claude Mailly, secrétaire général de FO, a estimé jeudi sur France Info que la mobilisation contre la loi Travail ne "s'essouffle pas parce qu'il y a de vrais problèmes sur cette loi". "Je pense que ce sera une bonne journée de mobilisation", a-t-il ajouté.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

Nouvelle journée de mobilisation, ce jeudi, contre le projet de loi El Khomri. Sept syndicats et organisations de jeunesse (CGT, FO, Solidaires, FSU, UNEF, FIDL et UNL) appellent à une 4e journée de grève et de manifestations dans toute la France. Ils exigent toujours le retrait pur et simple du texte, dont l'examen en séance à l'Assemblée débute mardi 3 mai. La mobilisation sera-t-elle suivie ? "Je ne sais pas. Je ne dis jamais avant puisqu'on ne sait pas. Ce que je sais c'est que ça mobilise dans les troupes de FO, la CGT m'a dit la même chose ", a estimé jeudi Jean-Claude Mailly, secrétaire général de Force ouvrière, sur France Info. "A Paris il y aura vraisemblablement moins de jeunes puisque ce sont les vacances scolaires. Mais je pense que ce sera une bonne journée de mobilisation ." 

Le mouvement ne "s'essouffle pas parce qu'il y a de vrais problèmes sur cette loi, notamment un problème clé qui conditionne beaucoup d'autres choses. Si demain on donne la priorité à l'entreprise à la place de la branche on va accroître les inégalités et la précarité ," a insisté Jean-Claude Mailly. Pour le secrétaire général de FO considère, malgré les modifications du texte, "c'est un facteur d'inégalités, de précarité et cela ne correspond pas à la valeur d'égalité républicaine ." 

Une nouvelle journée de mobilisation est prévue le 1er mai. "C'est une journée de revendications. Quand il se situe dans une période de conflits nous faisons des défilés avec d'autres organisations. Je serai à Paris avec la CGT, la FSU, Solidaires, l'UNEF, et les lycéens."

Intermittents : Mailly se réjouit que l'accord ne "corresponde pas au chiffrage qu'avait demandé le Medef "

Un accord a été trouvé sur le régime d'assurance chômage des intermittents du spectacle. Conclu en milieu de nuit, il comporte selon les négociateurs, des avancées importantes pour la protection des travailleurs. Chaque négociateur doit maintenant faire signer le texte par son organisation. "Je n'ai pas lu le texte, mais une chose au moins qui m'apparaît intéressante c'est que ça ne correspond pas au chiffrage qu'avait demandé le Medef ", a déclaré Jean-Claude Mailly.

Recul du chômage : "C'est encore hyper fragile tout ça "

Alors que François Hollande a déclaré que "la France va mieux ", le secrétaire général de FO a estimé sur France Info qu'"il y a encore beaucoup de travail à faire pour que la France aille mieux ". "Sur le chômage on est plutôt sur une stabilisation, en même temps la diminution est due à beaucoup d'emplois précaires, donc c'est encore hyper fragile tout ça. Il y a toujours un problème de demandes, une insuffisance d'investissements publics, donc il y a encore beaucoup de travail à faire pour que la France aille mieux ."

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)