L'invité éco, France info

Voiture à hydrogène : Air Liquide veut "développer en premier les flottes professionnelles"

L’État va investir 700 millions d’euros dans le développement de batteries électriques. Pour le PDG d’Air Liquide, Benoît Potier, l’hydrogène a aussi sa carte à jouer, mais d’abord pour les taxis, les camions, les trains, les bateaux.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Le PDG d’Air Liquide, Benoît Potier, le 14 février 2019 sur franceinfo.
Le PDG d’Air Liquide, Benoît Potier, le 14 février 2019 sur franceinfo. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

À peine lancée, la voiture à hydrogène est-elle condamnée ? Emmanuel Macron vient d’annoncer des investissements en faveur de la voiture électrique : 700 millions d’euros sur cinq ans. La technologie hydrogène semble écartée. Pas de quoi inquiéter Benoît Potier, le PDG du groupe Air Liquide, un des leaders mondiaux des gaz industriels, et promoteur de l’hydrogène : "L’État est conscient des enjeux à court terme, qui sont plus dans les batteries", mais "dans un deuxième temps, et notamment pour les flottes professionnelles, l’hydrogène est une solution intéressante. C’est là que nous l’appliquerons en premier, pour les taxis, les camions, les trains, les bateaux".  

200 taxis à hydrogène dans les rues de Paris  

Avec ses partenaires, Air Liquide avait un projet : 600 taxis roulant à l’hydrogène, dans les rues de Paris, en 2020 : "Je ne sais pas si on les aura l’année prochaine. Ce que je peux vous dire, c’est qu’il y en a déjà 200".  

Pour les particuliers, la voiture à hydrogène reste peu accessible : "C’est de l’ordre de 60 000 euros, ce qu’on paierait pour une belle Tesla, explique le PDG d’Air Liquide, et ce sont un peu les mêmes publics, des gens qui ont envie de faire le pas vers des technologies d’avenir".  

Mais Benoît Potier insiste : "Le monde a progressé (...) L’hydrogène ne s’applique pas uniquement dans la mobilité. Il a un usage beaucoup plus large : l’énergie, l’industrie, la chaleur (…) Nous avons commencé à envisager l’usage de l’hydrogène dans l’écosystème énergétique mondial."

Air Liquide vient de publier ses résultats. Avec plus de deux milliards de bénéfices, ils sont en hausse de presque 9% à périmètre comparable et hors effets de change.    

Le PDG d’Air Liquide, Benoît Potier, le 14 février 2019 sur franceinfo.
Le PDG d’Air Liquide, Benoît Potier, le 14 février 2019 sur franceinfo. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)