L'interview éco, France info

Rénovation énergétique : la Fédération du bâtiment dénonce des "grands discours" sans effet

Le gouvernement veut intensifier la lutte contre les "passoires thermiques". Mais le président de la FFB, Jacques Chanut, réclame des mesures concrètes.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Jacques Chanut, président de la Fédération française du bâtiment, était l\'invité de franceinfo mercredi 27 mars. 
Jacques Chanut, président de la Fédération française du bâtiment, était l'invité de franceinfo mercredi 27 mars.  (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

Le recul est très net. La construction de logements neufs marque le pas. Entre décembre et février, les permis de construire comme les mises en chantier ont reculé de plus de 10%. Invité de L’interview éco mercredi 27 mars, Jacques Chanut, le président de la Fédération française du bâtiment, le confirme : "Il y a un véritable décrochage".

Pas plus de 380 000 logements lancés cette année

Ce décrochage va rapidement se traduire sur le terrain : "On estime qu’on va lancer cette année environ 380 000 logements, ce qui reste à peu près correct. Mais c’est 30 000 de moins que l’année dernière. Et j’ai peur que nous ayons été optimistes".   

Comment expliquer ce recul ? Jacques Chanut pointe du doigt le gouvernement : "Un certain nombre de mesures prises il y a plus d’un an ont l’effet négatif que nous avions annoncé. Dans le logement social, d’abord, avec la réduction des APL. Les organismes HLM ont pris cette annonce de plein fouet. Ils ont bloqué leur programme, ne sachant pas sur quel budget tenir". Le représentant du secteur cite aussi la suppression de l’APL accession et la limitation du prêt à taux zéro, ainsi qu’"un discours négatif sur l’investissement locatif".  

La loi logement a été votée l’an dernier. Selon Jacques Chanut, elle comporte de "très bonnes choses". Mais "l’effet concret sur les chantiers ne viendra que dans trois, quatre ou cinq ans".  

Rénovation énergétique : le gouvernement au pied du mur

En France, sept millions de foyers sont des passoires thermiques. Est-ce que la rénovation énergétique, chantier prioritaire, démarre enfin ? Non, répond sans hésiter Jacques Chanut. "Il y a de grands discours, des politiques de communication lourdes. Mais pour faire démarrer un marché, il faut un modèle économique. Si vous lancez des travaux de rénovation énergétique, il faut des aides pour que ce soit tenable financièrement". Le président de la FFB fustige "ce petit jeu des annonces", avec des budgets qui ne suivent pas.  

Le gouvernement doit bientôt annoncer de nouvelles mesures pour lutter contre ces passoires thermiques. Les professionnels vont-ils soutenir le gouvernement ? "Si c’est uniquement sur les déclarations, il ne faut pas qu’il compte sur la Fédération française du bâtiment. On accompagnera toutes les mesures à condition qu’en face le budget alloué soit cohérent avec les annonces. Si ce n’est pas le cas, les professionnels savent que ça ne marchera pas et donc on l’accompagnera pas".  

Le secteur du bâtiment pointé du doigt

L’UFC Que Choisir publie une nouvelle enquête accablante sur ce marché de la rénovation énergétique. L’association désigne notamment les installateurs de fenêtre et de panneaux solaires. Un sur deux, par exemple, refuserait de fournir un devis. Mais "qu’appelle-t-on un professionnel ?" s’insurge Jacques Chanut. "Si c’est juste un magasin sans ouvrier pour poser, je considère que ce n’est pas un professionnel du bâtiment. Un artisan, avec des ouvriers qui vont poser la fenêtre, est, lui, un vrai professionnel". Et s’il n’y a pas de déplacement au domicile, selon lui, c’est normal qu’il n’y ait pas de devis : "Quelqu’un qui vous fait un devis par internet, je n’y crois pas une demi-seconde".

Chacun dans tous les métiers doit pouvoir s’améliorer mais les enquêtes de l’UFC Que Choisir sont souvent à charge et très récurrentes. Ce n’est pas une grande nouveauté.

Jacques Chanut, président de la Fédération française du bâtiment

sur franceinfo

Jacques Chanut, président de la Fédération française du bâtiment, était l\'invité de franceinfo mercredi 27 mars. 
Jacques Chanut, président de la Fédération française du bâtiment, était l'invité de franceinfo mercredi 27 mars.  (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)