Pouvoir d'achat : à la rentrée, l’inflation atteindra presque 7% sur un an, selon Jean-Luc Tavernier, directeur général de l'Insee

écouter (8min)

Selon l'Insee, la hausse des prix pourrait se stabiliser l'automne prochain. 

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Jean-Luc Tavernier, directeur général de l'Insee, invité de franceinfo le 24 juin 2022 (FRANCEINFO / RADIO FRANCE)

Une inflation qui accélère durant l’été, avant de stabiliser, à 6,8% sur un an. C’est la nouvelle prévision de l’Insee, qui vient de publier sa note de conjoncture. Invité éco de franceinfo, Jean-Luc Tavernier, directeur général de l’institution, constate "la diffusion" de la hausse des prix de l’énergie, dans "l’ensemble des secteurs de l’économie". Pour autant, Jean-Luc Tavernier ne constate pas d’effet "boule de neige". L’Insee anticipe même une stabilisation de l’inflation, au cours de l’automne.  

Le pouvoir d’achat des ménages baisse. L’institut prévoit un recul d’1% cette année – un recul inédit depuis 2013 – avec d’énormes différences d’un ménage à l’autre et d’une région à l’autre, souligne le directeur général de l’Insee.    

Pas de récession  

Malgré les chocs économiques et politiques, l’Insee anticipe une croissance du produit intérieur brut cette année en France : +2,3%. "L’économie française résiste, explique Jean-Luc Tavernier, parce qu’elle est moins exposée que d’autres pays aux difficultés d’approvisionnement qui pèsent sur le secteur industriel, notamment le secteur automobile, qui frappe l’Allemagne au premier chef par exemple".  

"Elle résiste aussi, poursuit-il, parce qu’on a un effort budgétaire tout à fait important. C’est le 'quoi qu’il en coûte'." Avec l’accroissement de la dette qui en résulte ? "Il faut être vigilant. Il n’y a pas de repas gratuit."
   

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.