L'invité éco, France info

"Le cirque se porte bien en France", affirme le président du cirque Phénix

"Nos cirques accueillent 14 millions de spectateurs par an donc on peut dire que les Français vont beaucoup au cirque", se félicite Alain Pacherie.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Alain Pacherie, le président du cirque Phénix.
Alain Pacherie, le président du cirque Phénix. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)

Le cirque d'Alain Pacherie est rien de moins que le plus grand du monde puisque son chapiteau peut accueillir 5 500 spectateurs à chaque représentation. Un patron d’une PME qui se porte bien à quelques jours des vacances de Noël, période qui représente le pic d’activité pour son secteur. "Le Cirque ne se porte pas si mal puisque nous avons plus de 300 compagnies en France" explique Alain Pacherie sur franceinfo mercredi 19 décembre. "Nos cirques accueillent 14 millions de spectateurs par an donc on peut dire que les Français vont beaucoup au cirque."   

Un effet "Gilets Jaunes"

L’activité est très sensible aux aléas de l’actualité, explique Alain Pacherie. Les attentats de 2015 à quelques semaines de Noël avaient notamment porté un rude coup à la fréquentation des cirques. Cette année, les blocages et les manifestations des gilets jaunes ont ralenti les réservations : "De 6 000 réservations par semaine nous sommes passés à 1 600" explique-t-il. Malgré tout, cela va être une bonne année pour le Cirque Phénix selon lui   .

Je vais d'ailleurs verser la fameuse prime de 1 000 euros à tous mes salariés.

Alain Pacherie, le directeur du cirque Phénix

à franceinfo

Les artistes de cirques sont des salariés. Ils sont payés selon la convention collective française. Le minimum est 100 euros par représentation et le maximum… Il n’y en pas, affirme Alain Pacherie car il est négocié directement avec les artistes qui peuvent avoir des prétentions élevés. "On est bien payé quand on est artiste de cirque et que l’on est très bon !".  

Alain Pacherie, le président du cirque Phénix.
Alain Pacherie, le président du cirque Phénix. (FRANCEINFO / RADIOFRANCE)