Cet article date de plus de cinq ans.

L'interview éco. "On peut se former entièrement en ligne, jusqu’au diplôme"

écouter (7min)

Mathieu Nebra, cofondateur d'OpenClassrooms, l'un des leaders mondiaux des formations sur internet, était l'invité de Jean Leymarie sur franceinfo jeudi 22 septembre. La start-up a lancé un partenariat avec Pôle Emploi pour 30 000 demandeurs d'emploi.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Mathieu Nebra, cofondateur d'OpenClassrooms, sur franceinfo le 22 septembre 2016. (RADIO FRANCE / CAPTURE D'ÉCRAN)

OpenClassrooms est devenue en trois ans l'un des leaders mondiaux des MOOC, les formations sur internet. La jeune start-up française a noué il y a un an un partenariat avec Pôle emploi pour ouvrir les cours en ligne au plus grand nombre. "Le but du partenariat avec Pôle emploi est d'attirer l'intérêt des demandeurs d'emploi sur le fait qu'il est possible de se former en ligne, a expliqué sur franceinfo Mathieu Nebra, cofondateur de l'entreprise, jeudi 22 septembre. C'est gratuit pour les demandeurs d'emploi. 30 000 ont bénéficié du dispositif. On a un impact concret auprès de ces personnes."

30 000 demandeurs d'emploi ont bénéficié du dispositif

Mathieu Nebra

sur franceinfo le 22 septembre 2016

"Notre mission, c'est d'aider les gens à trouver un emploi ou d'évoluer dans leur emploi, a précisé Mathieu Nebra au micro de Jean Leymarie. On va sélectionner des formations qui correspondent à des métiers d'avenir, dans des métiers du numérique par exemple. La formation en ligne comprend des cours écrits, des vidéos, des exercices, des quizz et des projets professionnels à réaliser. Vous êtes accompagnés par un mentor qui vous suit et que vous rencontrez à distance. Quelqu'un vous suit, vous encourage et vous motive. Il adapte la formation au rythme de chacun."

La formation en un an revient à 3 600€ "à comparer aux 21 000€ à débourser pour un Bac+3 dans une salle de classe physique, détaille la cofondateur d'OpenClassrooms, qui n'a pas pour ambition de faire disparaître les salles de cours. On est 100% digital, mais on ne croit pas à un avenir où tout se passe dans le cyberespace. On croit aux rencontres. Il y a toujours un intérêt à se rencontrer."

Visionnez l'intégralité de l'interview de Mathieu Nebra au micro de Jean Leymarie


Mathieu Nebra (Openclassrooms) : "On peut se... par franceinfo

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.