Énergie : "Certains présidents de conseils syndicaux veulent baisser le chauffage en-dessous de 19 degrés", selon la présidente de Foncia ADB

écouter (8min)

Comment réduire la consommation d'énergie dans les foyers ? En multipliant les écogestes selon Laurence Batlle, mais aussi en accélérant la rénovation énergétique des bâtiments. 

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Laurence Batlle était l'invitée de franceinfo, le 4 octobre 2022. (CAPTURE ECRAN / FRANCEINFO)

Foncia est un acteur de premier plan avec 70 000 immeubles en gestion de copropriété et 400 000 biens en location. Le groupe a donc plusieurs possibilités pour agir sur la consommation énergétique de ses logements pendant cet hiver qui s'annonce tendu. "On a différentes mesures pour baisser la consommation d'énergie. Elles concernent le chauffage, l'eau et la lumière. Ce sont les trois piliers autour desquels on travaille", détaille Laurence Batlle.  

"On avait l'habitude de chauffer à 21 degrés. Il faut savoir que un degré en moins, c'est 7% d'économie d'énergie. On retarde aussi la période d'allumage."

Laurence Batlle, présidente de Foncia ADB

sur franceinfo

"On a certains présidents de conseils syndicaux qui nous demandent de passer à 16 ou 18 degrés. Ils veulent organiser des assemblées générales extraordinaires pour baisser encore plus le chauffage", précise Laurence Batlle. Foncia attend la présentation du plan de sobriété du gouvernement, jeudi 6 octobre, avant de communiquer à nouveau auprès de ses locataires et copropriétaires.

L'enjeu de la rénovation énergétique

Dans ce débat sur les économies d'énergie dans les foyers, la question de la rénovation énergétique se pose aussi avec insistance. Les logements les plus énergivores, classés en G+, vont être interdits à la location à partir du 1er janvier 2023.

"Il y a des contraintes qui pèsent sur les bailleurs investisseurs qui ne sont pas les mêmes que celles qui pèsent sur les copropriétés. Les bailleurs ne pourront plus louer leur bien. Mais s'ils sont dans une copropriété, celle-ci n'a aucune obligation de faire des travaux", soulève Laurence Batlle qui plaide pour une meilleure articulation réglementaire.

 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.