Cet article date de plus de deux ans.

"Deezer est le premier financeur de la création musicale en France", selon un dirigeant de Deezer

Le numéro un français du streaming audio augmente ses tarifs en développant son offre. Le rap est toujours en tête des écoutes.

Article rédigé par franceinfo - Jean Leymarie
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 7 min
Louis-Alexis de Gemini, ancien directeur général de Deezer en France. (FRANCEINFO / RADIO FRANCE)

Deezer augmente ses prix. Le numéro un du streaming audio en France annonce une augmentation – la première depuis 2009. Invité éco de franceinfo mardi 14 décembre, Louis-Alexis de Gemini, ancien directeur général de Deezer en France, aujourd’hui responsable marketing du groupe au niveau mondial, justifie cette hausse : "Un abonnement premium va coûter onze euros au lieu de dix, un abonnement famille va coûter 18 euros au lieu de 15 (…) Après douze ans, nous avons besoin de continuer d’investir dans l’application, dans ses contenus, et pour ça nous avons besoin de nos clients."

Cette augmentation de prix va bénéficier à 70% aux artistes, aux auteurs, compositeurs producteurs et interprètes que nous soutenons. Il y a aussi une volonté de solidarité avec l’industrie musicale.

Louis-Alexis de Gemini, directeur marketing de Deezer

sur franceinfo

Selon le dirigeant, Deezer est aujourd’hui "le premier financeur de la création musicale en France, à hauteur quasiment de 200 millions d’euros l’année dernière. Nous assumons ce choix mais pour nous développer, nous avons besoin de gagner un peu plus d’argent". Le groupe français, qui emploie 600 personnes, est toujours en concurrence avec le numéro un mondial, Spotify, et avec les géants du numérique comme Apple et Amazon. Il veut faire la différence avec un catalogue qui s’est étoffé, avec plus de soixante-dix millions de titres, avec de nouvelles fonctionnalités et un son en haute résolution.  

Le rap, en tête des écoutes  

Les abonnés de Deezer "sont toujours fans de rap", constate Alexis de Gemini : "Le rap, c’est la nouvelle variété française. Il n’y a qu’à voir l’énorme lancement du nouvel album d’Orelsan. L’année 2021 a été marquée par le rap, avec beaucoup d’artistes masculins, que ce soit Ninho, que ce soit Damso, que ce soit Jul – l’un des artistes français les plus écoutés." Mais selon le directeur marketing de Deezer, le classement "est aussi marqué par la variété française, avec toute la génération des Clara Luciani, des Juliette Armanet… ", et aussi par la pop internationale : "Dua Lipa a été en tête des streamings en France et dans le monde."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.