L'invité éco, France info

Commerce équitable en France : des ventes en hausse de 12% en 2020

Julie Stoll, déléguée générale de Commerce Equitable France explique que plus du tiers des produits équitables vendus sont issus de filières françaises.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Julie Stoll, déléguée générale de Commerce Equitable France, invitée éco de franceinfo jeudi 6 mai 2021.
Julie Stoll, déléguée générale de Commerce Equitable France, invitée éco de franceinfo jeudi 6 mai 2021. (FRANCEINFO)
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Le commerce équitable ne connaît pas la crise. En 2020, en France, malgré l'épidémie de Covid-19, les ventes de produits équitables ont encore augmenté de 12%, portant ce marché à deux milliards d’euros environ. Invitée éco de franceinfo, jeudi 6 mai, Julie Stoll, la déléguée générale de Commerce Equitable France, qui représente le secteur, constate que "la pandémie n’a pas freiné" cette tendance.

De plus en plus de consommateurs veulent être mieux reliés à celles et ceux qui sont à l’origine des produits que nous consommons. 

Julie Stoll

à franceinfo

Julie Stoll note, parmi les produits équitables, le succès du café, du chocolat, "en très forte progression", et des fruits, comme les bananes. "La très grande majorité des produits équitables sont aussi bio, ajoute-t-elle. Pour les filières internationales, la synergie est de 90%, et pour les produits français, de plus de 50%".

L’essor des produits équitables français

Plus du tiers des produits équitables vendus en France sont maintenant issus de filières françaises : "C’est une tendance lourde, analyse Julie Stoll, puisqu’en 2020, ce segment-là a crû de plus de 20%".  

Mais quel est le point commun entre un producteur laitier de Normandie et un producteur de café colombien ? Tous subissent "une volatilité extrême des cours mondiaux des matières premières agricoles. Ce que propose le commerce équitable, c’est justement un mode de régulation des prix", répond la représentante du secteur.

Les enseignes de la distribution "commencent à se réveiller", estime-t-elle également : "Il y a deux ans, les grandes et moyennes surfaces pesaient pour 14% de la distribution de produits équitables français, et aujourd’hui elles sont à 29%. Elles ont compris qu’il y avait un segment de marché porteur". Même si, avertit Julie Stoll, "la stratégie des prix les plus bas n’est pas compatible avec le commerce équitable".

Julie Stoll, déléguée générale de Commerce Equitable France, invitée éco de franceinfo jeudi 6 mai 2021.
Julie Stoll, déléguée générale de Commerce Equitable France, invitée éco de franceinfo jeudi 6 mai 2021. (FRANCEINFO)