Alimentation : les prix vont augmenter de 4% ou 5% "en moyenne", selon Vincent Bronsard, président d’Intermarché

écouter (8min)

Les prix vont augmenter, mais le dirigeant estime que, grâce aux marques distributeurs, moins chères, les consommateurs sauront "effacer l’inflation".

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Vincent Bronsard, président d’Intermarché et Netto, le 17 février 2022. (FRANCE INFO / RADIO FRANCE)

Les prix alimentaires augmentent, et l’inflation va se poursuivre. Invité éco de franceinfo jeudi 17 février, Vincent Bronsard, président d’Intermarché et Netto (2200 magasins environ), estime que la hausse devrait être de 4% ou 5%, "en moyenne", dans les prochains mois.

Selon le patron du groupement, les consommateurs vont néanmoins s’y retrouver, et même "effacer l’inflation", s’ils modifient la composition de leur panier, en achetant davantage de produits des marques distributeurs, "globalement 20% moins chers que les produits des marques nationales".    

Les négociations annuelles entre les distributeurs et leurs fournisseurs se terminent à la fin du mois. Cette année, elles sont particulièrement tendues. Des industriels, confrontés à la hausse des coûts, veulent augmenter leurs tarifs de 6%, 7% ou 8%. "Aujourd’hui, notre travail, c’est de faire le tri entre les hausses justifiées et les hausses abusives", affirme Vincent Bronsard.  

"Quand on dit qu’on défend le pouvoir d’achat des Français, ces hausses abusives ne peuvent pas entrer chez Intermarché."

Vincent Bronsard, président d'Intermarché et Netto

sur franceinfo

En revanche, le dirigeant affirme qu’il respectera à la lettre la nouvelle loi Egalim II, qui vise à mieux protéger les revenus des agriculteurs : "Ça va permettre d’augmenter la rémunération du monde agricole qui en a absolument besoin". Récemment, à Rennes, des agriculteurs ont visé un magasin Intermarché. "Nous jouons le jeu", soutient Vincent Bronsard : "Peut-être que nous n’avons pas été assez clairs, mais nous avons sacralisé dans nos négociations la matière première agricole".      

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.