Alimentation : le prix du café en hausse de 8% à 10% cette année, selon Giuseppe Lavazza

écouter (8min)

La flambée de la matière première s'ajoute aux tensions géopolitiques et économiques, selon le leader du café en France.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Giuseppe Lavazza, vice-président du groupe Lavazza, le 25 mai 2022 sur franceinfo. (FRANCEINFO / RADIO FRANCE)

L'inflation n'épargne pas le café. Dans les rayons, les prix du café devraient augmenter de 8% à 10% cette année, selon Giuseppe Lavazza, vice-président du groupe Lavazza, leader dans l'hexagone avec les marques Carte noire et Lavazza. Invité éco de franceinfo, mercredi 25 mai, il décrit un "environnement inflationniste très important."

Selon le dirigeant, les tensions économiques et géopolitiques s'ajoutent aux mauvaises conditions climatiques de l'an dernier : "La gelée a frappé le Brésil et la production a été bouleversée. Les prix ont explosé". Une hausse de 100% du prix de la matière première, explique Giuseppe Lavazza. Le groupe dit absorber l'essentiel de la hausse, notamment en réduisant sa marge d'exploitation.

L'essor du café en grains

L'entreprise italienne, qui a enregistré un chiffre d'affaires de 2,3 milliards d'euros l'an dernier, voit le marché évoluer : le café en grains représente maintenant 10% des ventes de café dans les grandes surfaces. Celui-ci est plus cher que le café moulu, estime le vice-président de Lavazza, "parce que considéré de qualité très élevée, mais peut-être un peu moins cher, et compétitif par rapport à la capsule", qui a connu un grand succès ces dernières années.

Les machines qui permettent de broyer du café ont connu la même tendance, même lorsqu'elles coûtent plusieurs centaines d'euros : "Pendant la période du Covid, les personnes sont restées chez elles, elles n'avaient pas la possibilité d'aller au bar, et il y a eu une explosion de ce marché, en croissance de 70%, l'année passée, malgré le prix."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.