L'interview J-1, France info

Frédérique Vidal : "Notre objectif c'est que l'ensemble des bacheliers trouve sa place dans l'enseignement supérieur"

La ministre de l'Enseignement supérieur, de la recherche et de l'innovation, Frédérique Vidal, était l'invitée de L'interview J-1, mardi sur franceinfo, à la veille de la présentation du projet de loi "Orientation et réussite des étudiants" en Conseil des ministres.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
La ministre de l\'Enseignement supérieur, de la recherche et de l\'innovation, Frédérique Vidal, le 21 novembre 2017.
La ministre de l'Enseignement supérieur, de la recherche et de l'innovation, Frédérique Vidal, le 21 novembre 2017. (FRANCEINFO)

Frédérique Vidal, ministre de l'Enseignement supérieur et de la recherche, était l'invitée de L'interview J-1, mardi 21 novembre sur franceinfo. Elle doit présenter mercredi son projet de loi "Orientation et réussite des étudiants" devant le Conseil des ministres. Cette loi a deux objectifs : supprimer le tirage au sort et réduire le taux d'échec en première année. "Notre objectif c'est que l'ensemble des bacheliers trouve sa place dans l'enseignement supérieur", a expliqué Frédérique Vidal. 

Avec la nouvelle formule d'admission post-bac, les lycéens pourront fomuler jusqu'à dix vœux. Ils pourront alors obtenir trois types de réponses différentes : oui, oui mais, en attente. Le gouvernement souhaite ainsi offrir une voie à chaque bachelier "parce que nous allons augmenter le nombre de places dans les filières en tension, parce que nous allons aussi augmenter le nombre de places sur les filières professionnelles et technologiques", détaille Frédérique Vidal. 

Améliorer l'orientation des lycéens

"Nous sommes convaincus qu'on a besoin d'avoir des jeunes de plus en plus diplômés, de plus en plus  qualifiés, de plus en plus formés et on sait qu'un diplôme à bac+2 protège du chômage", assure la ministre de l'Enseignement supérieur et de la recherche. "Notre objectif c'est non seulement que les jeunes entrent dans l'enseignement supérieur mais surtout que chacun y réussisse."

Le gouvernement va donc mettre l'accent sur l'orientation, en instaurant un deuxième professeur principal pour chaque élève. "Les profs n'ont pas besoin de connaître par cœur l'ensemble des formations qui sont offertes dans le supérieur mais ce qu'on attend d'eux c'est que, en fonction des différents profils des lycéens, en fonction de ce qu'ils ont envie de faire, en fonction de leur envie d'autonomie ou leur besoin d'être accompagné, ils soient en capacité de leur conseiller des grands types de filières."

La ministre de l\'Enseignement supérieur, de la recherche et de l\'innovation, Frédérique Vidal, le 21 novembre 2017.
La ministre de l'Enseignement supérieur, de la recherche et de l'innovation, Frédérique Vidal, le 21 novembre 2017. (FRANCEINFO)