DIRECT. Admission post-bac : le gouvernement met fin à la sélection par tirage au sort à l'entrée de l'université

Le gouvernement dévoile lundi son plan sur l'entrée à l'université après la concertation lancée en juillet.

Edouard Philippe quitte l\'Elysée après une réunion, le 9 août 2017, à Paris.
Edouard Philippe quitte l'Elysée après une réunion, le 9 août 2017, à Paris. (BERTRAND GUAY / AFP)
Ce qu'il faut savoir

Le Premier ministre présente lundi 30 octobre le plan du gouvernement sur l'entrée à l'université, axé sur l'accompagnement des bacheliers dans leur choix d'études supérieures, après plusieurs mois de concertation pour réformer un système à bout de souffle. Comme il s'y est engagé, le gouvernement met fin  au tirage au sort pour la rentrée 2018. 

Dernier mot au lycéen.  Durant son année de terminale, il formulerait des vœux, dont le nombre serait réduit à une douzaine, ses enseignants émettraient des avis sur ces vœux, avant que son dossier ne soit transmis aux universités souhaitées, qui feraient également leurs observations sur sa candidature. Au final, même si les avis sont défavorables, le lycéen pourrait maintenir son choix d'orientation.

Une remise à niveauAfin de lutter contre l’important taux d’échec en première année dans toutes les filières, l’université pourra imposer une remise à niveau obligatoire et personnalisée aux étudiants. 

 Les syndicats inquiets. A l'Unef, ce dispositif d'accompagnement laisse sceptique,. "Imposer des choses aux étudiants n'a jamais rien réglé", estime sa présidente Lilâ Le Bas. Mais le syndicat étudiant se dit surtout "très inquiet" de la possibilité qui pourrait selon Le Parisien être donnée aux filières en grande tension de refuser des étudiants, "de manière transitoire"

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #UNIVERSITE

11h19 : Le Premier ministre, Edouard Philippe, s'est donc engagé à supprimer le tirage au sort dans l'admission post-bac (APB). Il assure que la nouvelle plateforme APB sera "plus accueillante" et "plus humaine". A écouter ici :

(FRANCE INFO)

11h00 : "Nous allons organiser deux semaines de l'orientation dans les lycées, une en fin de premier trimestre et une deuxième en amont des congés d'hiver. Il y aura un rôle très renforcé du conseil de classe (...) qui formule des conseils pour aider les lycéens à affiner leur projet".

10h57 : "Tous les nouveaux étudiants entrant dans l'enseignement supérieur seront rattachés à la rentrée 2018 au régime général de l'Assurance-maladie".

10h57 : "Nous allons redonner du pouvoir d'achat aux étudiants dès la rentrée 2018 : le coût de la rentrée sera diminué de 100 millions d'euros. Dans le cadre du nouveau plan, 60 000 logements pour les étudiants seront construits et 20 000 pour les jeunes actifs."

10h47 : "Nous ferons cet investissement de plus d'un milliard d'euros sur cinq ans pour prendre le virage de l'accompagnement et de la personnalisation."

10h47 : "L'expression des vœux : les lycéens feront moins de vœux. Nous renforcerons les vœux groupés. De nouveaux vœux seront aussi possibles, comme une année de césure. Toutes les demandes seront examinées. Pour les filières non sélectives, elles répondront 'oui' ou 'oui, si'."

10h30 : "Nous allons supprimer le tirage au sort et mettre une place une nouvelle plateforme plus simple et plus accueillante."


Le Premier ministre, Edouard Philippe, présente le plan du gouvernement pour l'université.

10h26 : "Le tirage au sort et la façon dont a fonctionné APB relève (...) de quelque chose qui s'apparente à un naufrage. Ce naufrage n'est pas celui d'un outil technique, mais d'une politique (...) qui a conçu un système sélectif, brutal et profondément inégalitaire."

10h25 : "Le plan que nous allons présenter est un plan global (...) dans toutes ses composantes. Pour réussir, il faut se préparer le plus tôt possible dès le lycée."


Le Premier ministre, Edouard Philippe, présente le plan du gouvernement pour l'université. C'est à suivre ici.

10h01 : Bonjour @Anonyme, la présentation du plan du gouvernement pour l'université est prévue à 10 heures. Seront présents : le Premier ministre, Edouard Philippe, la ministre de l'Enseignement supérieur, Frédérique Vidal, ainsi que le ministre de l'Education, Jean-Michel Blanquer. Vous pourrez suivre cette conférence de presse dans notre direct.

09h57 : À quelle heure la présentation de la réforme d'APB est elle prévue ?