L'info politique - le 9h10, France info

Une de Minute : Harlem Désir appelle les Républicains à réagir

La provocation de l'hebdomadaire Minute indigne toute la classe politique. Le journal d'extrême droite s'en prend à la garde des sceaux Christiane Taubira. Sa photo est en première page, avec le titre : Maligne comme un singe, Taubira retrouve la banane.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)

Lors de ses déplacements, Christiane Taubira a déjà été
victime d'insultes racistes, mais cette fois, le Premier minnistre ne veut pas
se contenter de condamner la Une de Minute. Jean-Marc Ayrault a saisi la
justice pour "injures à caractère racial"
. Le gouvernement cherche
même à interdire la diffusion de l'hebdomadaire d'extrême droite.

Ancien leader de SOS racisme, Harlem Désir, sur iTélé,
appelle de son côté tous les Républicains à réagir.

"Cette une est odieuse, insupportable. On ne peut pas tolérer
une situation où quand une ministre se déplace on pousse des enfants à agiter
une banane, à l'insulter. Les propos racistes se multiplient comme je ne l'avais
pas vu depuis une trentaine d'années. J'appelle à une révolte des Républicains.
La France ce n'est pas cela. Il faut que nous refusions cette banalisation de
la haine, du racisme.
"

Il faut être plus solidaire dit Harlem Désir à ses camarades
socialistes, restez soudés. C'est le mot d'ordre lancé hier après les appels au
remaniement venus des bancs socialistes, Malek Boutih a même appelé à la
démission du Premier ministre.

"Rien ne m'impressionne ", lui a répondu Jean-Marc
Ayrault, que ce soit les pressions venues de son propre camp, les critiques de la droite ou
la défiance des Français.

Gardez le cap

C'est le message des proches de François Hollande et de
Michel Sapin, le ministre du Travail sur France 2.

"On ne change pas une équipe qui se bat, quand elle
est au cœur de la tempête. Il faut avancer, tenir bon. Le président de la
République a la capacité le jour venu, dans un contexte politique qu'il choisit,
de changer d'équipe. Mais aujourd'hui, on tient bon.
"

Dans le petit guide de survie des ministres solidaires de François
Hollande et de Jean-Marc Ayrault, il y a une autre directive : parlez de
ce qui fonctionne.

En attendant l'inversion de la courbe du chômage, ils
s'accrochent donc à l'amélioration sur le front du chômage des jeunes. Démonstration
avec un autre hollandais, Stéphane Le Foll, le ministre de l'agriculture, sur Radio
Classique.

"Je rappelle qu'aujourd'hui il y a 2.500 jeunes en
moins sur les listes des chômeurs par mois. L'inversion de la courbe du chômage
pour les jeunes, elle date d'août. Elle est là. Par rapport à l'engagement de
François Hollande sur l'emploi et la jeunesse c'est un résultat et on ne le dit
pas assez. Ceux qui font, comme Malek Boutih, commerce des petites phrases
devraient d'abord commencer par regarder ce qui est fait pour le valoriser.
"

La droite attaque

Ajoutez les huées contre François Hollande lors des cérémonies
du 11 novembre, tout cela pousse évidemment la droite à tomber à bras
raccourcis sur le gouvernement.

Christian Jacob revient à la charge ce matin, après ses
attaques contre Jean-Marc Ayrault à l'Assemblée ce mardi. Le chef de file des
députés UMP se demande si le Premier ministre a encore les moyens de gouverner.

"Il n'y a plus de président, il n'y a plus de cap. Les
ministres passent leur temps à se taper les uns sur les autres, à avoir des
lignes politiques différentes et ensuite, il faut une majorité qui soutienne le
gouvernement. La majorité elle est où ? On en est à des députés PS qui
appellent au changement de Premier ministre.
"

La droite ne se contente pas de critiquer, elle donne aussi
des conseils à la majorité. L'ancien ministre Bruno Lemaire, réclame le report
de la hausse de TVA. C'est LE prochain dossier sensible pour le gouvernement, elle
doit s'appliquer le 1er janvier prochain.

"Je demande le report de l'augmentation de la TVA. Je
crois que la sagesse aujourd'hui, serait de dire aux artisans et aux
commerçants, j'ai entendu vos problèmes, je vois vos difficultés, vous ne
supporterez pas une augmentation de la TVA, donc je la reporte.
"

Franceinfo
Franceinfo (Franceinfo)