Cet article date de plus de neuf ans.

Le logiciel secret de Mitt Romney pour attirer les donateurs

écouter
Aux États-Unis, le candidat républicain utilise les mêmes méthodes que le commerce en ligne.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min.
Franceinfo (Franceinfo)

Aux Etats-Unis, en ce moment, il y a les meetings, les conventions, le porte-à-porte... Et puis il y a l'autre campagne : la bataille sur internet. Les partisans de Barack Obama et de Mitt Romney envahissent la toile pour convaincre les électeurs mais aussi les donateurs. La course à la Maison-Blanche est d'abord une course à l'argent. Il y a quatre ans, Barack Obama avait reçu à la fois de très petits dons, des électeurs pauvres s'étaient mobilisés, et le soutien des géants de Wall Street.

Mais cette année, face à lui, le candidat républicain a une botte secrète. Vous la découvrirez sur le site du journal "La Croix", dans l'article de Camille Belsoeur. Cette arme mystérieuse, le quotidien l'appelle "le détecteur de Romney". C'est un logiciel informatique capable d'identifier les plus gros donateurs potentiels, dans tous les Etats-Unis : des électeurs riches et républicains.

Pour y parvenir, il utilise des centaines de bases de données. Quand nous allons sur internet, nous livrons beaucoup d'informations personnelles. Parfois sans le savoir, ou sans y penser, nous dévoilons nos goûts, nos revenus, nos convictions. Depuis plusieurs années, des entreprises utilisent ces données pour mieux cibler leurs clients. Elles dessinent des profils de consommateurs.

Mitt Romney utilise le même système. Pour la première fois à très grande échelle, la politique reprend les fichiers et les méthodes du commerce en ligne. L'agence Associated Press l'a découvert. Le site du journal "La Croix reprend ses révélations. Mitt Romney utilise les services d'une société baptisée la "Buxton company". Cette entreprise du Texas affirme qu'elle détient des informations sur 120 millions de foyers américains. Dans cette base, elle identifie ceux qui sont riches et qui n'ont pas encore participé au financement de la campagne.

Le logiciel a été lancé il y a quelques semaines. Dans la région de San Francisco, une terre démocrate, Buxton a ciblé plusieurs milliers de donateurs potentiels. Selon Associated Press, l'équipe de Mitt Romney a récolté cet été plus de plus de 350.000 dollars. Dans cette zone, le don moyen a atteint 400 dollars, c'est-à-dire 315 euros.

C'est un début. Buxton Company veut aller plus loin. Elle affirme que son système est légal. Le candidat, lui, ne donne aucun détail sur ces récoltes de fond. Il sait qu'il a de l'avance. Fin juillet, il avait déjà reçu 145 millions d'euros, 25 millions de plus que Barack Obama.

L'article dans La Croix est disponible ici.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.