L'histoire à la carte de Thierry Marx, France info

L'histoire à la carte. Les guides gastronomiques sont-ils utiles ?

Que faut-il penser des guides gastronomiques ? Le Gault et Millau connaît un renouveau et le Michelin subit des turbulences, alors que La Liste monte en puissance et que Lebey tient sa route.

--'--
--'--
Copié dans le presse-papier !
Le chef Marc Veyrat, le 5 février 2018 à Paris, lors de la réception de sa troisième étoile pour son restaurant de Manigod, en Haute Savoie, 3e étoile retirée l\'année suivante. Une \"erreur \" du Guide Michelin selon le célèbre cuisinier qui avait saisi la justice, qui l\'a débouté.
Le chef Marc Veyrat, le 5 février 2018 à Paris, lors de la réception de sa troisième étoile pour son restaurant de Manigod, en Haute Savoie, 3e étoile retirée l'année suivante. Une "erreur " du Guide Michelin selon le célèbre cuisinier qui avait saisi la justice, qui l'a débouté. (JACQUES DEMARTHON / AFP)

A l'heure où le Michelin est attaqué en justice par le chef Marc Veyrat, et où les notations sur Internet prennent de plus en plus d'ampleur, nous avons voulu, avec Thierry Marx, réfléchir à l'utilité des bibles culinaires.

La soirée du Gault et Millau au Moulin Rouge, avec la nouvelle \"Académie\" de 10 chefs hors classement.
La soirée du Gault et Millau au Moulin Rouge, avec la nouvelle "Académie" de 10 chefs hors classement. (GAULT ET MILLAU)

A la fin du mois, le verdict tombera pour les étoilés 2020. Le Gault et Millau a déjà attribué ses toques et dévoilé ses lauréats il ya quelques semaines lors d'une soirée de prestige au Moulin Rouge : Arnaud Donckele, de Saint-Tropez, est sacré cuisinier de l'année, et une Académie de dix chefs hors classement a été créée.

Parmi les outsider, La Liste - projet entièrement numérique - commence à gagner du terrain (Guy Savoy occupe la première place pour la quatrième année), et le Lebey dévoilera les vainqueurs de son Excellence Gastronomique le 23 mars prochain.

Pour cette émission, pas de recette, exceptionnellement. Les guides contiennent trop de chefs qui pourraient servir de référence !

Le chef Marc Veyrat, le 5 février 2018 à Paris, lors de la réception de sa troisième étoile pour son restaurant de Manigod, en Haute Savoie, 3e étoile retirée l\'année suivante. Une \"erreur \" du Guide Michelin selon le célèbre cuisinier qui avait saisi la justice, qui l\'a débouté.
Le chef Marc Veyrat, le 5 février 2018 à Paris, lors de la réception de sa troisième étoile pour son restaurant de Manigod, en Haute Savoie, 3e étoile retirée l'année suivante. Une "erreur " du Guide Michelin selon le célèbre cuisinier qui avait saisi la justice, qui l'a débouté. (JACQUES DEMARTHON / AFP)